Formule 1 | Verstappen admet que même sans voiture de sécurité, Norris aurait gagné

Formule 1 | Verstappen admet que même sans voiture de sécurité, Norris aurait gagné
Formule 1 | Verstappen admet que même sans voiture de sécurité, Norris aurait gagné

Max Verstappen avait le sourire après le Grand Prix de Miami… même si, de temps en temps, il perdait face à quelqu’un de plus fort que lui !

“On l’avait vu venir depuis longtemps, je suis content d’avoir été battu par Lando” » confiait hier le pilote Red Bull, pas du tout contrit par la polémique autour de la voiture de sécurité.

Pour Max Verstappen, c’est clair : Lando Norris a gagné de manière constante.

« Il le méritait vraiment. Il était juste plus rapide – de beaucoup à la fin. Alors oui, c’est génial. Vous savez, gagner sa première course est toujours très émouvant. Et oui, cela vous ramène à toutes les journées où vous travailliez pour la Formule 1, où vous rêviez d’être sur le podium, où vous étiez sur la plus haute marche. »

« Donc je ne suis pas très content de ma journée, mais vous pouvez apprécier et respecter ce que Lando a fait, et je suis très content pour lui. »

Et ainsi ? Sans voiture de sécurité, Max Verstappen aurait-il pu remporter la course ? Le pilote Red Bull répond… au second degré.

« Je veux dire, c’est toujours oui, oui, oui, n’est-ce pas ? Si ma mère avait des couilles, elle serait mon père. Je veux dire, c’est comme ça que c’est la course. Parfois, cela se passe comme vous le souhaitez, parfois non.

Certes, McLaren F1 a reçu un gros lot d’évolutions ce week-end, mais penser que Lando Norris aurait le rythme pour battre les Red Bulls… Max Verstappen a-t-il été surpris ?

« Je ne l’ai pas vraiment vu au début parce que j’étais plus concentré sur Oscar et les Ferrari. Mais ensuite j’ai entendu le rythme de Lando dans des médiums usés. Je pensais que c’était vraiment fou. Je veux dire, je n’aurais jamais pu le faire. »

« Je savais donc que même s’il n’y avait pas eu de voiture de sécurité, quand il sortirait avec des pneus neufs, je devrais attaquer très fort pour pouvoir le garder derrière. Et puis, effectivement, la voiture de sécurité est arrivée. »

« Ouais, je veux dire… C’est la course. Parfois cela fonctionne pour vous, parfois cela fonctionne contre vous. Et même avec cette voiture de sécurité, nous avions encore toutes les chances de gagner, mais nous n’étions clairement pas assez rapides après cette voiture de sécurité. Une fois que j’ai compris cela, j’ai pris le rythme et j’ai essayé de ramener la voiture à la maison avec la deuxième place. »

Si la McLaren F1 a réalisé d’excellentes performances, la Red Bull semblait souffrir d’un équilibre instable… la voiture de Milton Keynes était méconnaissable.

« La course a été assez décevante. Mais aussi, je ne me suis jamais vraiment senti à l’aise tout au long du week-end. Je pense qu’avec les pneus médiums, c’était toujours correct, mais avec les pneus durs, c’était un véritable désastre. Je veux dire, juste une faible adhérence, juste un équilibre très délicat à basse vitesse. Je ne pouvais pas vraiment m’appuyer sur mes pneus arrière, alors que dans les virages à grande vitesse, je sous-virais beaucoup. Donc, quand vous avez ces deux problèmes, vous ne pouvez pas non plus équilibrer la voiture, car vous poursuivez deux choses différentes. Alors oui, je cherchais du grip… et je n’en avais pas beaucoup. »

La “torpille” de Pérez a failli emporter Max Verstappen

La course de Max Verstappen aurait pourtant pu se terminer… au premier virage, puisque son équipier Sergio Pérez a failli le percuter comme une torpille ! Le Néerlandais a-t-il vu à quel point Checo était proche de lui ?

«Oui, j’étais très conscient. Je veux dire, je suis arrivé au coin et je l’ai vu bloquer les pneus. Et j’ai regardé la vidéo après la course. Il y avait comme une égratignure sur mon diffuseur. Il se peut donc qu’il y ait eu des contacts. Mais oui, c’était un coup dur. Cela aurait pu se terminer par un désastre, bien sûr, pour l’équipe aussi. Alors oui, j’ai eu de la chance. »

Deuxième incident qui a affecté la course de Max Verstappen : lorsqu’il a heurté le cône au virage 15… Cela a-t-il endommagé son aileron avant ? Peut-il expliquer l’incident ? Max Verstappen répond avec humour !

« Je n’aimais pas ce cône, j’ai donc décidé de le retirer et de tester la durabilité de l’aileron avant. J’ai donc fait un crash test. Oui, il n’y a eu aucun dommage. »

Cependant Christian Horner a affirmé que des dommages avaient été signalés sur le fond plat de Max Verstappen…

« Les sensations dans la voiture n’étaient pas différentes, donc je ne sais pas. Peut-être que mon fond plat était déjà endommagé. Je ne sais pas. Je veux dire, j’ai heurté ce truc et mon rythme était le même, donc je ne savais pas vraiment s’il y avait des dégâts. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Brest, un incendie dans le magasin Darty [Vidéos] – .
NEXT quatre nouvelles mises en examen après le meurtre d’un chef d’entreprise