Dans le sud du Brésil, plus d’une centaine de personnes restent portées disparues suite à des inondations meurtrières

Dans le sud du Brésil, plus d’une centaine de personnes restent portées disparues suite à des inondations meurtrières
Descriptive text here
>>
Des personnes sont évacuées d’une zone inondée à l’aide d’une chargeuse compacte dans le quartier de Sao Geraldo à Porto Alegre, dans l’État de Rio Grande do Sul, au Brésil, le 4 mai 2024. ANSELMO CUNHA / AFP

Dans le sud du Brésil, l’État du Rio Grande do Sul reste dévasté par les inondations, qui ont tué au moins 78 personnes et chassé 115 000 autres de leurs foyers, et 18 000 ont trouvé refuge dans des abris mis en place par les autorités de l’État.

Plus d’un million de foyers sont privés d’eau et l’ampleur des destructions est actuellement incalculable, selon la protection civile. Au total, un demi-million de personnes ont été directement touchées par la catastrophe.

Plus de 3 000 militaires, pompiers et secouristes sont mobilisés pour secourir les habitants, mais aussi pour rechercher les 105 disparus, selon le dernier bilan de la protection civile, dimanche soir.

« Notre Etat est une zone de guerre et il faudra aussi mettre en place des traitements pour l’après-guerre »a prévenu le gouverneur Eduardo Leite, lors d’une conférence de presse aux côtés du président Luiz Inacio Lula da Silva et de plusieurs ministres.

Le chef de l’Etat s’est rendu dimanche dans cet Etat agricole d’environ 11 millions d’habitants. Face au gouverneur, qui avait réclamé la veille un « plan Marshall », Lula a promis que le gouvernement fédéral « accélérer la mise à disposition de tous les moyens nécessaires » pour la reconstruction. Les appels aux dons pour les 341 communautés touchées se multiplient, tout comme les gestes de solidarité.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A la COP28, la position ambitieuse du Brésil de Lula

Ajouter à vos sélections

Accès à l’eau à l’arrêt

Le centre de Porto Alegre, la capitale moderne de l’État, est complètement inondé. Selon la municipalité, le Guaiba, la rivière qui traverse la ville, a atteint le niveau le plus élevé jamais enregistré, à 5,30 mètres – bien au-delà du niveau historique de 4,76 mètres enregistré lors des inondations de 1941.

L’accès à l’eau est bloqué dans 70 % de Porto Alegre et de sa région métropolitaine, où des localités comme Canoas, Guaiba et Eldorado sont complètement inondées.

Pendant ce temps, sur le terrain, les mêmes scènes se répètent : des habitants réfugiés sur leurs toits attendant de l’aide et des petits bateaux naviguant dans ce qui étaient autrefois des rues et des avenues.

Petite éclaircie lors de la catastrophe, les précipitations se sont considérablement affaiblies dimanche, mais les autorités mettent désormais en garde contre des glissements de terrain.

Coupé du reste du pays

Les inondations ont en partie coupé Porto Alegre du reste du pays. Selon la police de la circulation, les voies d’accès en provenance du sud sont coupées à environ 15 kilomètres de la ville, mais il est toujours possible d’y accéder par le nord. La principale gare routière est inondée et fermée, et l’aéroport international de Porto Alegre a suspendu toutes ses opérations depuis vendredi pour une durée indéterminée.

L’application mondiale

Le matin du monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Téléchargez l’application

Le Rio Grande do Sul a déjà été frappé à plusieurs reprises par des intempéries meurtrières, notamment en septembre 2023, lorsque le passage d’un cyclone dévastateur a provoqué la mort de 31 personnes.

Selon les experts, ces phénomènes météorologiques extrêmes ont augmenté en fréquence et en intensité avec le réchauffement climatique. Le Brésil a connu en 2023 une sécheresse historique dans le nord du pays et le nombre d’incendies de forêt a atteint un record de janvier à avril.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Au Brésil, Emmanuel Macron et Lula affichent un front commun contre le réchauffement climatique

Ajouter à vos sélections

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le dollar en légère hausse, l’or à un nouveau record
NEXT Le père de Mathis mis en examen pour meurtre