Les négociations sur Gaza se terminent par un échec mais pourraient reprendre mardi – 05/05/2024 à 19h18 – .

Les négociations sur Gaza se terminent par un échec mais pourraient reprendre mardi – 05/05/2024 à 19h18 – .
Les négociations sur Gaza se terminent par un échec mais pourraient reprendre mardi – 05/05/2024 à 19h18 – .

(Mise à jour avec le retour possible des négociateurs du Hamas mardi)

par Nidal al-Mughrabi

Le Hamas a annoncé dimanche que sa délégation quitterait le Caire dans la soirée pour des consultations après une nouvelle session de négociations qui n’ont pas permis de progresser vers une trêve dans la bande de Gaza, les deux parties campant sur ses positions.

Une Source informée des discussions a déclaré à Reuters que les négociations étaient sur le point de « s’effondrer » et que le directeur de la CIA américaine, William Burns, avait également quitté la capitale égyptienne pour des entretiens d’urgence avec le Premier ministre. Ministre qatari à Doha.

Les États-Unis et le Qatar exerceront chacun une « pression maximale » sur Israël et le Hamas pour qu’ils continuent à négocier, a indiqué cette Source.

Selon deux sources au sein des services de sécurité égyptiens, les négociateurs du Hamas prévoient de retourner au Caire mardi pour reprendre les discussions.

Un responsable palestinien avait précédemment déclaré à Reuters que le Hamas était prêt à parvenir à un accord avec Israël, « mais pas à n’importe quel prix ».

« Tout accord doit mettre fin à la guerre et conduire au départ des forces israéliennes, mais Israël ne s’est pas encore engagé sur ce point », a déclaré le responsable, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat.

Benjamin Netanyahu a de son côté réaffirmé ce dimanche son opposition totale à une fin de la guerre à Gaza, insistant sur le fait qu’une telle issue permettrait au Hamas de rester au pouvoir et de continuer à menacer Israël.

Il s’est toutefois dit prêt à suspendre les combats en échange de la libération des otages toujours détenus dans la bande de Gaza.

“Mais même si Israël fait preuve de bonne volonté, le Hamas reste ferme sur ses positions extrémistes, en premier lieu lorsqu’il appelle au retrait de toutes nos forces de la bande de Gaza, pour mettre fin à la guerre et laisser le Hamas au pouvoir”, a déclaré le chef de l’ONU. le gouvernement israélien.

« Israël ne peut pas l’accepter. »

Le Premier ministre israélien s’est entretenu dimanche au téléphone avec le président français Emmanuel Macron, qui l’a une nouvelle fois exhorté à “aboutir à ces négociations qui pourraient conduire à la libération des otages, à la protection des civils par un cessez-le-feu et une démobilisation régionale”. escalade », a déclaré l’Elysée.

« La France soutient pleinement les efforts de médiation en cours. Le destin des Palestiniens à Gaza ne peut plus être soumis aux activités terroristes du Hamas et les opérations israéliennes doivent cesser », a déclaré Emmanuel Macron, réitérant son opposition à une offensive à Rafah, selon l’Elysée.

La poursuite des pourparlers dans la capitale égyptienne n’a pas empêché les forces israéliennes de poursuivre leur attaque sur la bande de Gaza, les avions de combat et les chars continuant de bombarder l’enclave, faisant de nombreuses victimes.

Selon le dernier bilan publié par les autorités sanitaires de Gaza, plus de 34 600 Palestiniens ont été tués et plus de 77 000 blessés depuis qu’Israël a commencé sa réponse à l’attaque commise le 7 octobre par des combattants palestiniens appartenant en grande partie au Hamas.

(Nidal al-Mughrabi au Caire et Ari Rabinovitch à Jérusalem, avec Elizabeth Pineau à Paris ; version française Nicolas Delame et Tangi Salaün)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Moselle sous les eaux, le département passe en vigilance rouge pluie-inondation (vidéos)
NEXT Avertissement urgent des garde-côtes de Southend concernant les « pierres tombales »