Giro 2024 | Tadej Pogacar remporte la 2ème étape et prend la tête du classement général au Sanctuaire d’Oropa

Giro 2024 | Tadej Pogacar remporte la 2ème étape et prend la tête du classement général au Sanctuaire d’Oropa
Giro 2024 | Tadej Pogacar remporte la 2ème étape et prend la tête du classement général au Sanctuaire d’Oropa

Cette fois, personne ne pouvait l’en priver. En quête d’une victoire d’étape et d’un maillot rose ce week-end, Tadej Pogacar a balayé son échec samedi en remportant en solitaire la 2e étape du Giro 2024, au sommet de la mythique montée vers le Sanctuaire d’Oropa. Passé à l’attaque à 4,5 km de l’arrivée, le champion slovène s’est rapidement isolé et n’a plus jamais été revu, pour décrocher la première victoire de sa carrière sur le Tour d’Italie. Un succès qui lui donne aussi le maillot rose de leader, Jhonatan Narvaez (INEOS Grenadiers) ayant logiquement explosé. Nouvelle déception côté français pour Romain Bardet (DSM-Firmenich PostNL), qui perd encore du temps.

Une catastrophe évitée de peu : Pogacar chute devant sa voiture suite à une crevaison

Pogacar, comme Pantani

Il rêvait d’imiter Marco Pantani à Oropa mais nul doute que Tadej Pogacar se serait passé de pousser la comparaison à un tel paroxysme. Comme l’Italien en 1999, le Slovène s’est fait une petite frayeur au pied de la montée finale par crevaison, mais surtout en tombant après avoir tenté de tourner avec une roue à plat. Une grosse erreur finalement sans conséquence pour le double vainqueur du Tour de France (2020, 2021), qui a ensuite remis les pendules à l’heure au terme d’une journée sans surprise.

Parti rapidement, l’échappée composée de cinq Italiens dont le maillot cyclamen Filippo Fiorelli (Groupe VF-Bardiani-CSF-Faizané) n’a jamais vraiment eu d’espoir de victoire, malgré la tentative solitaire d’Andrea Piccolo (post EF Education-Easy), reprise A 6,5km de l’arrivée. Comme samedi, les UAE-Emirates ont imposé un tempo élevé dans la montée vers Oropa (1er cat, 11,8km à 6,2%) et après un ultime relais appuyé par Majka, Pogacar a placé une accélération brusque à 4,5km mais linéaire qui a fait exploser toute sa puissance. adversaires.

Pogacar : “Il y a eu un peu de confusion quand je suis tombé, mais rien de grave”

Déjà 45” d’avance pour “Pogi”

Seul coureur à avoir vraiment tenté de suivre le Slovène, Ben O’Connor (Decathlon AG2R La Mondiale) a vite craqué et s’est même mis un peu bêtement dans le rouge, finissant par exploser complètement pour concéder 1’00” sur un Pogacar pas forcément au sommet mais suffisamment impérial pour laisser pour la première fois son empreinte sur ce Giro. Après deux jours de course, il est déjà vainqueur, 108ème coureur vainqueur des trois Grands Tours, et maillot rose. Comme prévu.

Lissant davantage leurs efforts qu’O’Connor, Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) et Daniel Felipe Martinez (Bora-Hansgrohe) ont relativement bien limité les dégâts, perdant 27” sur Pogacar, à l’instar de l’inattendu Lorenzo Fortunato (Astana), puis de Uijtdebroeks (Visma). | Lease a Bike) et Einier Rubio (Movistar) concèdent 30”. En revanche, gros échec de Bahreïn-Victorious – ni Antonio Tiberi ni Damiano Caruso ne parvenant à suivre les meilleurs – et de Romain Bardet, incapable d’enchaîner comme samedi vers Turin. Globalement, cela commence à faire beaucoup pour le Français, désormais repoussé à plus de trois minutes du nouveau maillot rose, Tadej Pogacar. Après deux jours de course, le Slovène compte déjà 45” d’avance sur Thomas et Martinez, 54” sur Uijtdebroecks et Rubio et 1’05” sur Fortunato.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le pétrole recule pour la troisième séance en raison de la probabilité d’une hausse des taux américains pendant plus longtemps
NEXT Le nouvel investissement dans l’or ? Achetez un sac Kelly ou une montre Cartier