cette nouvelle règle va faire parler mais chut, elle devrait favoriser la France

cette nouvelle règle va faire parler mais chut, elle devrait favoriser la France
cette nouvelle règle va faire parler mais chut, elle devrait favoriser la France

L’Eurovision arrive en mai avec de nouvelles règles qui ne manqueront pas de susciter des discussions.

A quelques semaines de la 68e édition de l’Eurovision, qui aura lieu à Malmö, en Suède, du 7 au 11 mai, des changements substantiels des règles ont récemment été annoncés. Un changement largement observé dans une compétition qui combine vote des délégations, vote du public et une bonne dose de chauvinisme, de favoritisme et d’arrangements géopolitiques. Outre les règles ancestrales (des performances live, qui ne doivent pas excéder trois minutes, sans aucun playback, avec un maximum de six artistes sur scène), fans et participants devront donc s’habituer à deux nouveautés.

Le premier concerne les votes du public. Traditionnellement, le soir de la finale de l’Eurovision, les téléspectateurs ne peuvent voter par téléphone ou par SMS qu’une fois toutes les représentations jouées. Un procédé qui oblige les fans à attendre très tard pour voter, après un interminable défilé d’artistes plus ou moins séduisants sur scène, et qui a donc parfois raison des moins audacieux. Changement majeur : cette année le vote du public sera ouvert dès le début du salon. Cela signifie que les téléspectateurs pourront voter pour leurs artistes préférés dès leur apparition sur scène, sans avoir à attendre la fin.

Ebba Adielsson, productrice exécutive de l’Eurovision, l’expliquait fin avril : « Nous voulons offrir la possibilité d’impliquer les téléspectateurs dès le début : si vous voyez quelque chose qui vous plaît, vous devriez pouvoir voter immédiatement », indiquait-elle. Auparavant, on favorisait les derniers artistes à apparaître sur la scène de l’Eurovision, laissant ainsi les souvenirs les plus frais dans les esprits. Pour le meilleur ou pour le pire…

© UER/Concours Eurovision de la chanson

Pour une fois, ce changement de règle pourrait être particulièrement bénéfique pour la France. Slimane, qui interprétera « Mon amour », une des rares ballades de cette édition, pourrait plus facilement conquérir le cœur des spectateurs. Selon les experts, les chansons axées sur l’émotion immédiate sont sans doute les plus susceptibles de bénéficier de cette nouvelle règle, tandis que celles axées sur le spectacle ou le « show » resteront plus longtemps dans les esprits.

Certains critiqueront encore le risque pour les téléspectateurs de se précipiter, altérant ainsi la possibilité de comparer et d’analyser les performances avec un minimum de réflexion tout au long de la soirée. De quoi modifier sensiblement la dynamique des résultats finaux.

Autre changement et autre avantage notable pour la France, ainsi que pour les autres membres du « big five » (Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni) et le pays hôte (Suède) : la possibilité de se produire désormais dès les demi-finales. finales -finales. Auparavant, seuls des extraits des répétitions de ces pays y étaient projetés. Un choix qui semblait logique étant donné que les « big five » sont directement qualifiés pour la finale, en tant que premiers contributeurs financiers à l’Eurovision.

Cette année, leurs performances bénéficieront donc d’une visibilité accrue. De quoi faire parler les « vrais » demi-finalistes ou les tenants des traditions qui régissent depuis longtemps la compétition. Slimane aura l’occasion de présenter « Mon amour » en intégralité lors de la deuxième demi-finale, jeudi 9 mai. Et cette exposition, conjuguée à l’ouverture du vote anticipé pour la finale, pourrait bien encore renforcer sa position dans la compétition.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV qui sont les épouses et les enfants de Donald Trump ? – .
NEXT Le président Ebrahim Raissi porté disparu après un accident d’hélicoptère. Ce qui va se passer maintenant? – .