« Canelo » Alvarez domine clairement Munguia en points et reste le patron des super-moyens

« Canelo » Alvarez domine clairement Munguia en points et reste le patron des super-moyens
« Canelo » Alvarez domine clairement Munguia en points et reste le patron des super-moyens

La superstar de la boxe, le Mexicain Saul “Canelo” Alvarez, annoncé sur le déclin, a néanmoins une nouvelle fois affirmé sa supériorité chez les super-moyens en conservant son titre unifié face à son compatriote Jaime Munguia, samedi à Las Vegas (Etats-Unis).

Le champion à la barbe rousse, âgé de 33 ans, a nettement dominé son jeune adversaire (27 ans), battu pour la première fois de sa carrière à l’unanimité par les juges (43 victoires, dont 34 par KO). Munguia est tombé à terre lors du 4ème tour, sans jamais trouver la solution par la suite. « J’ai pris mon temps, je suis expérimenté. Jaime est un grand combattant, fort, intelligent (..), j’ai eu douze rounds pour gagner ce combat, et j’ai très bien boxé.commenté “Canelo”.

Álvarez enregistre ainsi la 61e victoire de sa prestigieuse carrière, débutée en 2005, pour deux nuls et deux défaites. Après avoir remporté le titre unifié des super-moyens en novembre 2021 face à l’Américain Caleb Plant, il l’a défendu samedi pour la quatrième fois. Entre-temps, il a été battu par le Russe Dmitry Bivol en mai 2022 dans la catégorie reine. “Je ne pense pas que je sois le meilleur boxeur de l’histoire, mais je suis le meilleur en ce moment, c’est sûr.”a estimé Saul Alvarez.

Les 20 000 supporters de la T-Mobile Arena de Las Vegas, aux couleurs mexicaines, se sont partagés entre les deux champions, pour ce combat disputé la veille du “Cinco de Mayo” (5 mai), fête importante pour la communauté mexicaine aux États-Unis, qui commémore la victoire de l’armée mexicaine contre l’armée française le 5 mai 1862. « Le monde entier nous regarde, nous les Mexicains »s’exclama “Canelo”légèrement dominé en début de combat, avant d’afficher toute sa connaissance du noble art.

Au 4e round, un crochet du gauche suivi d’un puissant uppercut droit envoie Muguia au sol, qui se relève rapidement, mais se montre ensuite plus prudent. “Je me sentais bien, je pense avoir gagné les premiers rounds, mais je suis tombé sur un boxeur très expérimenté”, a concédé Munguia. Semblant plus puissant et plus précis, “Canelo” a insisté avec des coups au foie faisant souffrir son adversaire pour ouvrir des brèches dans sa garde, comme au 7ème round avec ce crochet du gauche suite à un travail corporel payant.

Même lorsqu’il ressentait le besoin de souffler, Alvarez savait se montrer rusé, se plaignant par exemple à un moment donné d’un coup jugé en dessous de la ceinture, et gagnant quelques secondes de répit. Ce qui se passera ensuite est incertain “Canelo”, lui qui a verrouillé la catégorie. Le monde de la boxe réclame un affrontement contre David Benavidez, et certains challengers, comme le redoutable puncheur français Christian Mbilli, rêvent d’avoir leur chance face au Mexicain, mais ne sont pas assez jugés. “rentable” par “Canelo”. « Je vais d’abord me reposer, avec ma famille. Si la bourse est suffisante (contre Benavidez), je peux me battre tout de suite, je m’en fiche.jeta “Canelo”tandis que l’organisation des combats reste évidemment plus complexe, dans un sport qui peine souvent à rassembler les meilleurs.

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le débat d’aujourd’hui saboté par une rumeur, le PS hors de lui
NEXT Un accident de Tesla en pilote automatique tous les 12 millions de km