La mobilisation de l’Église face aux inondations au Brésil

La mobilisation de l’Église face aux inondations au Brésil
Descriptive text here
En marge de la prière Regina Caeli ce 5 mai 2024, le pape François a exprimé sa compassion pour les victimes des inondations au Brésil. La mobilisation de l’Église locale est en marche.

“J’assure mes prières pour la population de l’État du Rio Grande do Sul au Brésil touchée par de graves inondations”, a assuré François depuis la place Saint-Pierre. Selon les derniers bilans, une soixantaine de morts ont été recensés et 80 000 personnes ont dû être évacuées en raison des intempéries. “Que le Seigneur accueille les défunts, console leurs proches et ceux qui ont dû quitter leur foyer”, a déclaré le pontife argentin.

Depuis samedi, des inondations massives ont dévasté l’État du Rio Grande do Sul, dans le sud du Brésil, et ont causé la mort de près de 66 personnes et chassé plus de 80 000 autres de leurs foyers. Selon la municipalité, la rivière Guaiba qui traverse la ville de Porto Alegre a atteint le niveau record de 5,09 mètres, bien au-delà du pic historique de 4,76 m enregistré lors des inondations de 1941. Outre les quelque 80 000 personnes évacuées, plus de un million de foyers sont privés d’eau et l’ampleur des destructions est actuellement incalculable, selon la Défense civile. 15 000 personnes ont trouvé refuge dans des refuges mis en place par les autorités de l’État, a-t-elle indiqué. Au total, un demi-million de personnes ont été directement touchées par la catastrophe.

La mobilisation de l’Église

Face à ces inondations, l’Église du Brésil a immédiatement appelé à la prière et à la solidarité. Une note de solidarité a été publiée par l’archidiocèse de Porto Alegre le 5 mai, la région Sud 3 de la Conférence nationale des évêques du Brésil, pour lancer un effort commun de reconstruction. Aux côtés des institutions gouvernementales, militaires et civiles, les communautés ecclésiales ont également ouvert « leurs portes pour accueillir ceux qui ont tout perdu ». Dans l’archidiocèse de Porto Alegre, de nombreuses paroisses et organisations mettent à disposition leurs infrastructures pour recevoir des dons et accueillir des personnes sans abri. La Région Sud 3 a organisé une campagne pour aider les différentes communes, avec l’aide de l’association Mensageiro da Caridade. « Nous savons qu’il y a besoin de nombreuses actions, d’urgence et, plus tard, de toute l’aide à la reconstruction », souligne l’archidiocèse de Porto Alegre.

Dans la ville d’Arroio dos Ratos, la situation est critique, selon le père Adilson Corrêa da Fonseca, vicaire épiscopal du Vicariat de Guaíba. « Environ 2 000 personnes ont été touchées dans une région de basse altitude. Nous sommes pratiquement isolés à cause des dégâts sur les routes. Il y a un manque d’électricité et d’eau depuis deux jours. De nombreuses familles ont tout perdu. Nous avons collecté de la nourriture et de l’eau pour les distribuer et nous avons déjà tout livré », explique le curé dans un avis d’aide aux paroisses publié sur le site de l’archidiocèse.

Appel à la prière

Mgr. Jaime Spengler, archevêque de Porto Alegre, invite les communautés ecclésiales à s’unir dans la prière : « En cette année de prière préparatoire au Jubilé de l’Église 2025, nous exhortons les communautés ecclésiales à s’unir dans la prière, selon leurs possibilités, devant le Saint-Sacrement, qui est le grand symbole de communion et de partage, renouvelant notre engagement de pèlerins de l’espérance ». L’archevêque exhorte les fidèles en difficulté à garder espoir, citant notamment ce verset de la Bible de la liturgie de dimanche prochain : « Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera ». (Jn 15, 16). « Puissions-nous demander, ensemble, consolation, protection, union et renforcement de la foi, de la charité et de l’espérance », conclut-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Anya Taylor-Joy en guerrière de la route dans une suite qui tourne un peu en rond
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui