Hausse des prix de l’électricité et du gaz : la STEG dément

Hausse des prix de l’électricité et du gaz : la STEG dément
Hausse des prix de l’électricité et du gaz : la STEG dément

La Société tunisienne de l’électricité et du gaz a démenti toute augmentation ou modification des prix de l’électricité et du gaz depuis le 1er mai 2022.

Dans un communiqué publié samedi, l’entreprise a confirmé qu’aucune décision n’avait été prise concernant l’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz pour cette année, conformément à la loi de finances 2024.

En réponse à ce qu’elle a qualifié de « fausses allégations accompagnées d’informations trompeuses », la STEG a expliqué que sa politique de rationalisation de la consommation a été mise en œuvre pour accompagner les consommateurs et soutenir les efforts de l’État et de la STEG dans le but de faire face aux difficultés financières et de respecter ses engagements envers les fournisseurs de matières premières pour la production d’énergie.

Dans ce contexte, l’entreprise a réaffirmé son engagement à promouvoir une culture de consommation responsable et de préservation de l’énergie à travers des campagnes de sensibilisation et de rationalisation de la consommation d’énergie pour toutes les catégories de la société, en particulier les jeunes, à travers des campagnes scolaires, des activités pour les élèves et étudiants, la participation à diverses événements et expositions, ainsi qu’à travers les canaux de communication traditionnels tels que les programmes de télévision ou de radio, et enfin à travers les pages officielles de l’entreprise sur les réseaux sociaux et son site Internet.

L’entreprise a également expliqué que la méthode de calcul adoptée depuis le 1er mai 2022 vise à orienter efficacement l’indemnisation, soulignant que le citoyen dont la consommation mensuelle n’excède pas 200 kilowattheures (kWh) bénéficie automatiquement d’un tarif de 176 millimes pour la première tranche.

Quant au deuxième exemple concernant une consommation élevée de 2500 kWh (plus de 500 kWh par mois), le législateur a fixé le prix du kilowattheure à 414 millimes.

– Publicité-

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les actions européennes augmentent alors que l’inflation au Royaume-Uni ralentit plus rapidement que celle de l’UE et des États-Unis
NEXT Ce que vous devez savoir après la mort du président iranien dans un accident d’hélicoptère