à La Madelaine-sous-Montreuil, les sinistrés se rassemblent pour « ne pas se laisser endormir »

à La Madelaine-sous-Montreuil, les sinistrés se rassemblent pour « ne pas se laisser endormir »
à La Madelaine-sous-Montreuil, les sinistrés se rassemblent pour « ne pas se laisser endormir »

Ils auront attendu que les petits chemins gravillonnés de La Madelaine-sous-Montreuil soient à nouveau praticables. Les derniers jours, le collectif des sinistrés de cette petite ville d’à peine plus de 100 habitants lancée avec une idée directrice. ” Entre chaque crise, tout le monde s’endort. Mais pas cette fois, nous ne pouvons pas laisser la situation s’envenimer. » D’une seule voix, Frédéric Belpaire et Émery Lens, portent la voix de la vingtaine de sinistrés du marais de La Madeleine.

En arrière-plan, le remblai de terre consolidé à la craie lors de travaux d’urgence. Au premier plan, un des autres talus de terre qui a été renforcé ces derniers jours avec des sacs de sable. – Archives photographiques Sébastien Jarry

Le problème des embâcles à profusion dans la Canche

23 maisons endommagées au total dans la commune et encore quelques habitants contraints de vivre loin de chez eux. ” Certains d’entre nous devront attendre septembre pour revenir et nous ne sommes pas le seul village dans ce cas », insiste le duo madelainois. La tempête de novembre combinée aux inondations a considérablement endommagé le paysage du marais. Les arbres sont sur le point ou menacent de tomber, les berges ne sont pas consolidées. ” Devant chez moi (chemin de la Hayette), poursuit Émery, il y a plusieurs arbres qui gênent le débit de la Canche. Rien n’est fait. Nous demandons une chose simple : le nettoyage de la Canche. »

Entre chaque crise, tout le monde s’endort. Mais pas cette fois, nous ne pouvons pas laisser la situation s’envenimer.

Frédéric Belpaire et Émery Lenscollectif des victimes de Madeleine

Les décideurs locaux sont également dans le viseur du collectif. ” Des travaux d’urgence ont été lancés sur la commune : renforcement des terrassements autour de La Grenouillère et de son prolongement, notamment le chemin du bac d’Attin. Mais les banques ne sont pas du tout consolidées. » Les sinistrés de La Madeleine espèrent désormais rencontrer les autres collectifs pour « fixer un cap commun « .

Pour contacter le collectif : 06 82 00 92 23.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’or voit tous les carats
NEXT Que pensez-vous du projet de métro qui pourrait voir le jour ? – .