vers une nouvelle ère du transport aérien, voici comment

vers une nouvelle ère du transport aérien, voici comment
Descriptive text here

L’industrie aéronautique vise nettement moins d’émissions polluantes grâce aux travaux de la NASA sur un petit moteur innovant, une réalisation qui pourrait révolutionner le transport aérien.

Sur le même sujet :

L’énigme de la taille : le petit devient intéressant

À l’heure où le changement climatique est au cœur des préoccupations, la NASA semble avoir trouvé une piste intéressante pour rendre les avions moins énergivores et moins polluants. Ce dernier n’est autre que le DART, un petit moteur d’avion d’un peu plus d’un mètre, conçu spécifiquement pour réaliser des expériences de propulsion à moindre coût énergétique.

Deux fois plus petit que les moyens de propulsion utilisés dans les avions de taille moyenne, ce petit moteur est une aubaine pour la recherche. Comme l’explique le chercheur de la NASA Dan Sutlif, sa petite taille représente un avantage non négligeable : « C’est un très bon moyen d’explorer de nouvelles technologies qui n’ont pas encore atteint le niveau pour être testées à grande échelle. » .

Dart, la clé d’un avenir aéronautique plus vert ?

Le moteur DART, conçu par la société française Price Induction devenue Akira et acquise par la NASA en 2017, se retrouve sur le devant de la scène de la recherche aéronautique. En effet, de par son architecture qui laisse passer plus d’air dans ses turbines la rendant similaire à celles des avions commerciaux, le DART pourrait s’avérer être une base de recherche inestimable pour la construction d’avions plus puissants.

L’ambition de la NASA n’est rien de moins que de créer un avion moins consommateur de kérosène et doté d’un moteur réduit pour les compagnies aériennes d’ici les années 2030. Forte des premiers tests réussis du moteur DART, l’agence américaine prévoit de poursuivre ses expérimentations en dehors des laboratoires dans les prochains mois.

Une plateforme de test polyvalente

En plus de constituer une avancée majeure dans la construction de moteurs d’avions plus respectueux de l’environnement, le moteur DART a également révolutionné la manière dont la NASA effectue ses tests. Comme le dit Sutliff : « Cet outil de test contribue à protéger l’environnement. »

Le petit moteur permet d’économiser du temps, de l’énergie et de l’argent en fournissant une plate-forme de test idéale pour exploiter les nouvelles technologies. Il a déjà été utilisé dans des études sur les émissions sonores des moteurs afin de minimiser le bruit produit par les avions.

Par ailleurs, DART pourrait être utilisé à l’avenir pour tester des couches de protection sur des moteurs ou pour explorer les propriétés de capteurs à l’intérieur des moteurs, prouvant ainsi son utilité incontestable pour la recherche aéronautique.

La création de DART pose une question fascinante : si ce petit moteur a le potentiel de révolutionner l’industrie aéronautique, vers quoi d’autre nous dirigeons-nous dans une refonte à grande échelle de l’impact de l’aéronautique sur notre environnement ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le pétrole affiche un gain hebdomadaire alors que les perspectives d’approvisionnement et l’inflation donnent le ton
NEXT La légende madrilène fait une grande annonce