les prix de location de voitures devraient continuer de baisser cet été

les prix de location de voitures devraient continuer de baisser cet été
Descriptive text here

Cette année, le prix des locations de voitures pendant la saison estivale devrait baisser cette année, pour atteindre 331 euros en moyenne. Bonne nouvelle, car il y a deux ans, cela coûtait près de 200 euros de plus aux vacanciers. Et même les villes les plus touristiques sont concernées.

Bonne nouvelle pour tous ceux qui partent en vacances cet été et qui envisagent de louer une voiture. La location devrait vous coûter moins cher cette année : 331 euros en moyenne pour une semaine de location entre le 1er juin et le 31 août. Un chiffre stable sur un an selon les données du comparateur en ligne Carigami, donc il y a deux ans, le prix moyen était de 524 euros.

La baisse est donc notable et concerne même des villes très touristiques, comme Ajaccio ou Bastia, où les prix ont baissé de 10 %. « Les acteurs du tourisme sur l’île de beauté font des efforts pour les attirer », explique Pierre Feisthauer, responsable du développement chez Carigami. « Car entre la flambée des prix des billets d’avion et l’inflation, beaucoup de gens y réfléchissent à deux fois avant de partir en Corse. »

Une augmentation du nombre de voitures neuves

Parmi les villes les plus chères, Biarritz et Bordeaux, à l’inverse, les bonnes affaires se trouvent à Lille ou à Brest. Les loueurs ont enfin plus de voitures disponibles, souligne Michel Kisfaludi, directeur général adjoint d’Europcar France. « L’augmentation des arrivées de voitures neuves est assez significative par rapport à l’année dernière, avec entre 5 et 10 % de parc supplémentaire. Ce sont encore des chiffres qui devraient conduire à davantage d’offres sur les grandes stations durant l’été.»

Les loueurs constatent également qu’il y a moins d’anticipation, plus de réservations de dernière minute et que le 100% électrique ne séduit pas beaucoup de vacanciers pour l’instant.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une « action urgente » est nécessaire pour la sécurité des plages
NEXT « J’ai peur, je n’arrive plus à dormir. Pourquoi la France veut-elle que je parte ? Une immigrée, aide-soignante dans une maison de retraite, menacée d’expulsion