8 mai, Ascension, pont… que risquez-vous si votre enfant ne va pas à l’école toute la semaine prochaine ? – .

8 mai, Ascension, pont… que risquez-vous si votre enfant ne va pas à l’école toute la semaine prochaine ? – .
8 mai, Ascension, pont… que risquez-vous si votre enfant ne va pas à l’école toute la semaine prochaine ? – .

l’essentiel
La semaine prochaine sera légère pour les étudiants. Ils n’auront cours que deux jours. Que risquent les élèves et leurs parents s’ils sont tentés de sécher les cours ?

La semaine à venir s’annonce cool pour les 12 millions d’étudiants. Cours lundi et mardi. C’est tout. Mercredi sera férié. Nous sommes le 8 mai en souvenir de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le lendemain sera le jeudi de l’Ascension. Et vendredi aucun élève n’aura cours, dans toute la France, pour permettre un pont attaché au week-end. Cela fait 5 jours de repos.

La tentation peut alors être grande pour certains parents de profiter d’une semaine supplémentaire de vacances au soleil – à condition de pouvoir prendre des jours de congé et d’avoir les moyens financiers de partir – et de faire manquer l’école à leur(s) enfant(s). enfant(s) le lundi et le mardi. D’autant qu’on ne reverra pas le 8 mai et l’Ascension dans le calendrier avant 2043.

Lire aussi :
ENTRETIEN. Météo : « Temps plus ensoleillé pour le pont du 8 mai… » Le soleil reviendra la semaine prochaine

Motifs légitimes d’absence

Pourtant, les règles sont claires dans le Code de l’Éducation. Les seuls motifs légitimes d’absence sont : la maladie de l’enfant, une maladie transmissible ou contagieuse d’un membre de la famille, une réunion familiale solennelle, un empêchement résultant d’une difficulté accidentelle de communication et une absence temporaire des personnes responsables lorsque des enfants les suivent. Les vacances exceptionnelles n’en font pas partie. Dans tous les cas, l’école de votre enfant doit être informée de son absence.

En cas d’absence sans motif légitime ni excuse valable pendant au moins quatre demi-journées dans le mois, le directeur de l’établissement scolaire doit signaler l’absence à sa hiérarchie.

Mais il y a les textes et il y a la réalité. « Personne ne sera sanctionné. Aucun chef d’établissement ne fera de rapport avant deux jours”, prédit un enseignant normand en Ouest de la France. « Les absents pourront recevoir un message sur Pronote*. Et c’est tout.”

* Pronote est un logiciel de gestion de la vie scolaire utilisé dans plus de 10 000 collèges et lycées en France.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Brésil, l’eau potable manque cruellement après les inondations
NEXT Le dollar canadien baisse au milieu des spéculations sur les taux d’intérêt