Cheikh Tidiane Dièye anticipe les risques d’inondations – Lequotidien

Cheikh Tidiane Dièye anticipe les risques d’inondations – Lequotidien
Cheikh Tidiane Dièye anticipe les risques d’inondations – Lequotidien

Les prévisions d’Anacim annoncent un hiver pluvieux pour cette année. Cela va accroître les risques d’inondations, devenus récurrents ces dernières années dans plusieurs régions du pays. Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye, pose le défi de réduire les effets en s’appuyant d’abord sur l’existant, mais aussi en privilégiant l’anticipation et la méthode. « Cette année, la réunion a lieu fin avril, car il a fallu attendre les prévisions des agences de prévision Anacim et autres, et c’est ce que nous venons d’avoir. Le résultat de ces prévisions est que nous nous dirigeons vers un hiver très pluvieux. Nous attendons beaucoup d’eau, il est donc important que toutes les parties prenantes se rassemblent autour du gouvernement », a-t-il déclaré mardi, en marge de la réunion du Comité national de gestion des crues. Des gouverneurs et préfets de l’intérieur du pays, des chefs de structures opérationnelles impliquées dans les questions liées à l’assainissement et aux inondations, des maires de certaines localités, des acteurs de la société civile ont pris part à la réunion consacrant le bilan 2023 et les perspectives pour l’année en cours. « Notre approche est de pouvoir tirer les bonnes leçons. Toutes les présentations ont montré que l’effort d’anticipation de l’année dernière a également permis de réduire les effets des inondations. L’hiver a été pluvieux l’année dernière, mais dans l’ensemble la situation était sous contrôle malgré le fait qu’il y avait des quartiers qui étaient sous tension, cependant les services ont réagi assez rapidement pour les soulager”, a-t-il indiqué. il a posé comme un bilan. “Cette année, nous allons tirer les leçons de tous ces enseignements pour faire beaucoup mieux en matière opérationnelle sur le terrain, en termes de coordination, en termes de suivi opérationnel de tous les dispositifs”, a-t-il dit en perspective. “Les quelques moyens disponibles peuvent être organisés pour soulager davantage les populations et passer l’hiver de manière plus ou moins correcte”, a noté le ministre. « Tous les plans d’action qui ont été élaborés par les gouverneurs sont présentés. Nous veillerons à ce qu’un suivi opérationnel puisse se faire à notre niveau», a noté M. Dièye, qui s’est engagé à se rendre sur le terrain pour s’assurer du bon fonctionnement du processus. « Notre mission est d’anticiper et d’essayer d’apporter des réponses en attendant de trouver des solutions plus structurantes », a souligné le ministre. Pour les années à venir, le ministre, qui trouve inconcevable de gérer le problème des inondations « au jour le jour », entend déployer des solutions plus structurées. « C’est là que le gouvernement veut aller. Plutôt que de revenir chaque année sur les mêmes problèmes pour essayer de les gérer au quotidien, d’avoir des solutions beaucoup plus structurantes, beaucoup plus durables », assurant que l’accent sera mis sur la concertation, sur l’inclusion. et faire tomber les barrières pour y arriver.
[email protected]

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Décès de OUEDRAOGO née SAWADOGO Thérèse : Merci – .
NEXT une saga Mad Max