Marche blanche « solidaire » et « sécurisée » ce samedi à Châteauroux, la famille refuse toute reprise politique du drame

Marche blanche « solidaire » et « sécurisée » ce samedi à Châteauroux, la famille refuse toute reprise politique du drame
Descriptive text here

“Solidarité” Et “sécurisé”: une marche blanche en hommage au jeune Matisse, 15 ans, tué par un adolescent du même âge le 27 avril, doit démarrer samedi après-midi dans le centre de Châteauroux, à l’appel de la famille qui refuse toute reprise politique.

Famille, « profondément touché par toutes les expressions de sympathie reçues »a souhaité rendre hommage à Matisse avec une marche blanche, qui s’élancera à 15h30 de la place La Fayette, selon un communiqué de la métropole, transmis mercredi.

« La famille invite tous les participants à faire preuve de respect tout au long du parcours pour que la balade se déroule dans un esprit apaisé et solidaire »nous avons ajouté.

Malgré l’appel du père de Matisse notamment à se prémunir contre toute exploitation politique, vendredi 3 mai, un petit groupe d’ultra droite a déployé des banderoles devant la mairie : « Justice pour Matisse », « Français, réveillez-vous ».

Selon le préfet de l’Indre, Thibault Lanxade, l’opération a été “très vite”. « Ils étaient une dizaine. Ils ont déployé leurs banderoles et sont partis. ». L’action a été revendiquée par le petit groupe « Animus Fortis » sur compte X.

« Ces personnes sont identifiées et connues de nos services. Ils ne viennent pas tous du ministère. Je n’en dirai pas plus sur ce petit groupe d’une trentaine de membres, sauf que nous prenons tout cela au sérieux »a ajouté le préfet à un correspondant de l’AFP.

La promenade, prévue l’après-midi, “passera probablement devant le restaurant du père de Matisse (Jeux 2 Goûts, NDLR), avec une balade dans la ville”avait également précisé le préfet.

Selon ce dernier, « 3 000 à 10 000 personnes » sont attendus dans cette commune habituellement paisible de 43 000 habitants, où de nombreux commerçants ont affiché vendredi des photos de loutres à leurs vitrines, répondant ainsi à l’appel lancé sur Facebook par le père de Matisse, Christophe Marchais, qui surnommait son enfant « ma loutre » ou « Matou ».

L’adolescent est décédé des suites de ses blessures le 27 avril, après plusieurs coups de couteau lors d’une « rixe » survenue dans le quartier Saint-Denis, selon le parquet de Bourges.

Son agresseur présumé a été mis en examen lundi soir pour « meurtre » et placé en détention provisoire, et sa mère, âgée de 37 ans et soupçonnée d’avoir “giflé la victime” blessé, a été mis en examen pour « violences volontaires » sur « personne vulnérable ».

Entrée de la ville de Châteauroux, le 7 avril 2024 Photo AFP.

« Renforcement » policier

L’assassinat de Matisse intervient après une vague de violences entre jeunes, comme le passage à tabac mortel à Viry-Châtillon de Shemseddine, 15 ans, et en pleine campagne pour les élections européennes.

Dans ce contexte, la nationalité afghane des deux mis en examen – en situation régulière en – a conduit plusieurs personnalités de droite et d’extrême droite à dénoncer la « politique migratoire » du gouvernement.

Sur les réseaux sociaux et dans des boucles de messagerie cryptées, des photos du suspect, de ses parents, ainsi que des liens vers ses comptes personnels sont partagés, a constaté l’AFP.

Considérant « pressions » et la présence de « de très jeunes enfants » au sein de cette famille, le préfet de l’Indre a assuré à l’AFP que “Des moyens ont été mis en œuvre pour les sécuriser dès jeudi soir.”

Depuis plusieurs jours, Christophe Marchais ne cesse néanmoins de prévenir : « Ne mélangeons pas tout. Faites attention à tous les partis de droite ou d’ailleurs qui s’approprient ce genre de choses”a-t-il déclaré sur RTL.

Pour éviter tout excès lors de l’hommage, la préfecture a décidé de “renforcement d’une société CRS” aux côtés des gendarmes et policiers du département, la tenue de « contrôles aux sorties d’autoroutes et aux entrées de l’agglomération de Châteauroux »où des militants d’extrême droite sont attendus.

Tout acte qui tendrait à utiliser cette marche blanche et ne serait pas conforme à l’esprit républicain, sera étroitement signalé par les forces de sécurité.a prévenu le préfet.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Bénin autorise à nouveau l’exportation du pétrole nigérien
NEXT “Elle est bête”, commente Sophie Davant sur la vie privée de sa fille, cette dernière est très gênée