les clients seront mieux informés dans les supermarchés à partir de juillet

les clients seront mieux informés dans les supermarchés à partir de juillet
les clients seront mieux informés dans les supermarchés à partir de juillet

A partir du 1er juillet, les grandes surfaces devront informer leurs clients lorsque des produits en rayon auront vu leur quantité baisser sans que leur prix ne baisse, selon un arrêté publié dans Journal officiel SAMEDI.

Tous les supermarchés de plus de 400 mètres carrés en France seront tenus d’apposer une étiquette ou une affiche « visible » et « lisible » à proximité, voire directement sur l’emballage, de tous les produits concernés par la « rétrécissement ». », indique l’arrêté du ministère de l’Économie, prenant acte des annonces faites mi-avril par le gouvernement.

« Shrinkflation » : les consommateurs sont-ils suffisamment protégés ?

La « Shrinkflation » (du verbe anglais « to Shrink ») consiste, pour les fabricants de produits de grande consommation, agro-industriels ou distributeurs, à réduire les quantités de produits vendus plutôt qu’à augmenter significativement les prix, dans un contexte où les prix alimentaires ont déjà augmenté de 20% en deux ans.

Il s’agit par exemple d’un tube de dentifrice avec le même emballage qu’avant, mais avec un poids plus léger, qui voit néanmoins son prix augmenter, ou encore d’un paquet de céréales plus léger mais plus cher.

Pouvoir d’achat : l’inflation ralentit en avril, à 2,2% sur un an

Les consommateurs retrouveront la formule établie par le texte : « pour ce produit, la quantité vendue est passée de

Sont visés par l’arrêté les produits alimentaires et non alimentaires commercialisés en quantité constante (poids, volume). Sont toutefois exclus les produits alimentaires en vrac ou préemballés dont la quantité peut varier au cours de la préparation, comme ceux du rayon charcuterie des supermarchés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Taïwanais se mobilisent contre une réforme surprise des droits parlementaires
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui