Journée mondiale du jardinage nu : attention aux accidents !

Journée mondiale du jardinage nu : attention aux accidents !
Descriptive text here

Ce samedi 4 mai, c’est la Journée mondiale du jardinage nu. Une activité bucolique, qui n’est pas sans risques. Quelques conseils pour éviter les accidents.

La rédaction d’Allo Docteurs

Écrit le 05/04/2024

Jardinage : attention aux accidents ! —
Le Mag Santé – France 5

Les jours fériés de mai et le retour du soleil sont l’occasion de s’adonner à des activités de plein air. Et comme chaque premier samedi du mois de mai, ce samedi 4 mai a lieu un événement très particulier : la Journée mondiale du jardinage nu. Non, ce n’est pas une blague.

Depuis plusieurs années, la Fédération Naturiste Française organise cette journée, affirmant que se mettre nu au jardin, c’est retrouver le goût de vivre et ne faire plus qu’un avec les éléments. Mais est-ce vraiment raisonnable ? Même si le jardinage est une activité vertueuse à bien des égards, cette activité n’est pas exempte de risques.

Un quart des accidents domestiques ont lieu dans le jardin

Une chute, une brûlure provoquée par un barbecue ou une coupure au sécateur… Un quart des accidents domestiques surviennent dans le jardin. Et, en première ligne, ce sont nos mains qui sont particulièrement exposées.

Les blessures créées en jardinant sont plus complexes à soigner, car les lésions sont nombreuses. « Lorsqu’on se coupe en cuisinant, la blessure est souvent linéaire et facile à réparer » explique le Docteur Romain Chassat, chirurgien de la main. “Mais lorsqu’on utilise un outil de jardinage, il y a des lésions et des plaies qui s’aggravent, dans le sens où elles vont toucher plusieurs tissus : des lésions cutanées, des tendons, des nerfs et parfois des fractures ouvertes”.

Outils dangereux

Les outils de jardinage sont les principaux responsables de ces blessures. En tête de piste se trouvent le sécateur, le taille-haie et la tondeuse. 800 accidents de tondeuses sont recensés chaque année en France, selon l’association des assureurs français, Assurance Prévention.

Parmi les débroussailleuses, les modèles équipés de fléaux, ces chaînes métalliques mobiles qui tournent très vite pour couper, sont également interdites à la vente, rappelle la Direction de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Si vous en avez un chez vous, vous pouvez le signaler sur le site signal.conso.gouv.fr.

A lire aussi : Comment bien désinfecter une plaie sans désinfectant ?

Infections et insolations

Les outils de jardinage ne sont pas les seuls dangers qui se cachent dans les jardins. Les épines d’une plante, lors de la taille des rosiers par exemple, peuvent également provoquer des lésions qui peuvent facilement s’infecter. Attention également au soleil ! Si vous restez dehors plusieurs heures, vous vous exposez à des risques de coup de soleil ou d’insolation. Encore plus si vous êtes nu !

Pour éviter ces dangers, portez des gants de jardinage et des chaussures fermées. Pensez également à vous munir d’un chapeau et de vêtements couvrants, et éventuellement de lunettes de protection si votre activité donne lieu à des projections… Autant de précautions en contradiction avec le jardinage nu !

Que faire en cas de blessure ?

« La première chose à faire en cas de blessure est de se protéger pour éviter un nouvel accident » conseille le Dr Chassat. “Surtout les chutes, si vous êtes sur un escabeau ou une échelle en train de scier un arbre”. Mettez-vous donc à l’abri, mais prévenez également votre entourage ou les secours. Petit rappel des numéros d’urgence : 15 pour les secours, 18 pour les pompiers, 112 pour le numéro européen. Ensuite, vous devez protéger le membre blessé, le mettre sous l’eau et l’envelopper avant de vous rendre aux urgences.

Assurez-vous d’être à jour sur vos vaccinations contre le tétanos. Pensez également à affûter vos outils. Cela peut paraître contradictoire, mais avec un outil tranchant, on a besoin de moins de force, ce qui réduit les risques de blessures.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Le « boucher de Téhéran » n’a eu que ce qu’il méritait ! Les Iraniens célèbrent la mort du président Raissi
NEXT Nécrologie. Décès de Jean-Marie Berger