“C’est aux joueurs de rebondir”, demande le président du SCA Alain Roumegoux

“C’est aux joueurs de rebondir”, demande le président du SCA Alain Roumegoux
“C’est aux joueurs de rebondir”, demande le président du SCA Alain Roumegoux

l’essentiel
Alors qu’une nouvelle compétition démarre selon lui, le président du SCA Alain Roumegoux regarde avec ambition vers ces phases finales, qu’Albi débute ce samedi au Stadium, en barrage contre Suresnes.

Quel est votre sentiment sur la phase régulière du National ?

Notre objectif a été atteint. En début de saison, nous avions pour objectif d’être dans les six, nous sommes dans les quatre premiers en National. Il a raté un match pour que nous soyons dans les deux. Mais c’est le championnat. Nous sommes dans les objectifs, maintenant, un autre championnat commence.

Etes-vous satisfait de l’équipe ? Y a-t-il des regrets ?

Des regrets sur certains matches oui. Mais sur toute la saison, non. Le National a beaucoup évolué. Avant, il y avait 4 à 5 clubs postulant pour les premières places. Aujourd’hui, il y en a une dizaine. Le niveau s’est homogénéisé. Tout au long de la saison, il n’y a pas de match facile. Tous les matchs sont difficiles. Alors oui, nous sommes satisfaits.

Lire aussi :
National – Barrage : Agacé mais déterminé, le SCA veut aller au bout de son chemin

Chaque année, vous parvenez à vous qualifier pour les phases finales.

Nous y sommes allés chaque année depuis la descente. Cela fait sept ans. Sauf l’année du Covid, où on était 1ers et qu’on n’a pas pu jouer les finales. A chaque fois pour diverses raisons, nous sommes restés bloqués en demi-finale. C’est difficile, mais nous persistons.

Sept ans, peut-on dire que vous faites partie des meilleures équipes de ce championnat ?

Nous sommes encore dans le dernier carré, mais il nous manque toujours un petit quelque chose. Chaque année, nous n’en sommes pas loin, mais nous ne pouvons pas franchir le seuil. Nous y arriverons, nous sommes confiants.

Comment voyez-vous le match de samedi face à Suresnes sur votre terrain ?

Suresnes est une bonne équipe. Ils ont perdu in extremis à domicile contre Narbonne. Il faut les prendre très au sérieux. Le club est structuré avec un gros budget. Ici, on repart de zéro. Il peut y avoir un avantage à domicile, mais aucun match n’est gagné. Il faut s’accrocher.

Lire aussi :
National : Coup de froid pour Albi à Nice ! Le SCA ne pourrait pas faire pire

Après, il y aura peut-être Nice à domicile en mi-temps, là où vous avez perdu votre dernier match de championnat (15-47)…

Après on verra, on n’en est pas encore là. Comme chaque année, on enchaîne les matches les uns après les autres. Nous sommes habitués aux phases finales, mais nous ne sommes pas les seuls. Il y a aussi des équipes qui ont joué à un niveau supérieur. Nous verrons. Dans un match, tout peut être en jeu. Le dernier match s’est mal passé, c’est aux joueurs de rebondir.

On a en fait parlé d’un manque de rythme… Que s’est-il passé ?

C’est complexe. Oui, un mois de pause tue l’énergie, mais nous n’avions pas le choix. Maintenant, il y a eu un match, c’est fini. Il faut jouer le barrage à fond.

Un barrage que vous jouez à domicile, est-ce qu’il y aura du monde au Stade ?

Nous avons besoin de tous les Albigeois. Ils l’ont fait les années précédentes, on compte sur eux samedi soir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un adolescent met le feu à la mauvaise maison, tuant une famille de cinq personnes
NEXT L’or recule par rapport à des sommets records alors que les prévisions de réduction des taux d’intérêt s’estompent