La transmission laser spatiale de la NASA frappe la Terre à 225 millions de kilomètres de distance

La transmission laser spatiale de la NASA frappe la Terre à 225 millions de kilomètres de distance
Descriptive text here

Dans un pas de géant pour les communications spatiales, l’expérience Deep Space Optical Communications de la NASA a franchi une étape importante : elle est désormais liée au système de communication du vaisseau spatial Psyché.

Malgré sa dépendance à la transmission par radiofréquence, cette technologie optique de pointe a démontré sa puissance en transmettant des données techniques sur une distance étonnante de plus de 225 millions de kilomètres.

Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Cette avancée souligne non seulement le potentiel des communications optiques, mais laisse également présager un avenir où la transmission de données dans l’espace pourrait être plus rapide et plus polyvalente.

Technologie de communication laser

Psyché de la NASA : des panneaux solaires rangés pour le lancement Meera Srinivasan, responsable des opérations du projet au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, en Californie du Sud, a souligné l’importance de cette réalisation. Elle a mentionné que le projet a réussi à relier environ 10 minutes de données dupliquées d’un engin spatial, marquant une étape importante dans la démonstration de l’intégration des communications optiques avec le système de communication radiofréquence d’un engin spatial.

La technologie de communication laser présentée dans cette démo est conçue pour transmettre des données depuis l’espace lointain à des vitesses nettement plus rapides que les systèmes radiofréquences actuels. Malgré son lancement en octobre 2023, la sonde spatiale Psyché reste saine et stable lors de son voyage vers la ceinture principale d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, où elle explorera l’astéroïde Psyché.

EN SAVOIR PLUS: La démonstration de communications optiques de la NASA transmet des données sur plus de 140 millions de kilomètres

Publicité

Données de test à 267 Mbps

L’une des réalisations les plus remarquables de la démonstration des communications optiques a été sa capacité à transmettre des données de test à un débit maximum de 267 mégabits par seconde (Mbps) à partir du laser de liaison descendante proche infrarouge de l’émetteur-récepteur laser de vol. Cet exploit, comparable aux vitesses de téléchargement Internet haut débit, a été réalisé le 11 décembre 2023, lorsque l’expérience a diffusé une vidéo ultra haute définition de 15 secondes sur Terre à une distance de 30 millions de kilomètres.

Malgré la distance croissante du vaisseau spatial, qui est désormais plus de sept fois plus éloignée, il continue de transmettre des données à des vitesses impressionnantes. Lors d’un test le 8 avril, le vaisseau spatial a transmis des données de test à un débit maximum de 25 Mbps, dépassant de loin l’objectif initial du projet. Le projet a démontré la transmission optique simultanée de données tandis que Psyché transmettait des données sur son canal radiofréquence au Deep Space Network (DSN) de la NASA.

Double transmission

Cette double transmission a mis en valeur la polyvalence et le potentiel des communications optiques dans les futures missions spatiales. Ken Andrews, responsable des opérations aériennes du projet au JPL, a déclaré que même s’il s’agissait d’une petite quantité de données transmises sur une courte période, le fait que cela ait été réalisé a dépassé toutes les attentes. Le projet a également mené des expériences pour tester les capacités du système de communication optique dans diverses conditions. Malgré des interruptions occasionnelles dues aux conditions météorologiques, le projet a démontré la capacité d’envoyer et de recevoir des données même dans des situations météorologiques défavorables.

EN SAVOIR PLUS: Regardez : La NASA envoie une vidéo de chat depuis un vaisseau spatial à 31 millions de kilomètres dans une nouvelle démonstration technologique

Après le lancement de Psyché, la démo de communications optiques a été initialement utilisée pour relier des données préchargées, y compris la vidéo Taters le chat. Depuis lors, le projet a prouvé que l’émetteur-récepteur peut recevoir des données du laser de liaison montante haute puissance situé dans les installations du JPL à Table Mountain, près de Wrightwood, en Californie. Les données peuvent même être envoyées à l’émetteur-récepteur, puis renvoyées vers la Terre la même nuit, comme le projet l’a prouvé lors d’une récente « expérience de redressement ». Cette expérience a transmis des données de test – ainsi que des photographies numériques d’animaux de compagnie – à Psyché et vice-versa, un aller-retour pouvant atteindre 450 millions de kilomètres.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une journée musicale et en plein air ce dimanche
NEXT Que devez-vous faire si vous êtes confronté à cette situation ? – .