La Bourgogne touchée par la grêle, les précipitations diminuent en Île-de-France

La Bourgogne touchée par la grêle, les précipitations diminuent en Île-de-France
La Bourgogne touchée par la grêle, les précipitations diminuent en Île-de-France

VIDÉO – Les alertes orange « orages » et « pluie-inondation » dans tous les départements concernés ont été levées. Les violents orages accompagnés de grêles et de fortes pluies qui ont touché l’Île-de-France mercredi soir se sont atténués dans la nuit.

« Les tempêtes se sont évacuées vers la Manche, vers l’Angleterre. Quelques pluies, désormais plus légères, subsistent encore un peu dans les départements bordant la Manche, mais ne justifiant plus une vigilance orange.a indiqué l’agence météorologique Météo France dans son dernier bulletin publié jeudi à un peu plus de 3 heures du matin.

Le Calvados reste néanmoins en alerte orange “inondations” en raison des crues importantes attendues dans le bassin de la Touques.

C’est tombé localement « entre 20h et 22h l’équivalent de deux semaines de pluie au mois de mai au nord et à l’est de Paris », selon Weather Channel. Les pluies se poursuivront jusqu’en deuxième partie de nuit, touchant également l’est de la Normandie.

Fortes pluies et temps orageux, « atypique pour la saison ». Quarante-deux départements étaient en alerte ce mercredi et jeudi matin, selon la Chaîne Météo*. Dans le détail, douze départements avaient été placés en vigilance orange aux pluies et orages, notamment dans le bassin parisien (Eure, Oise, Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines, Yonne, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise).

«Cet épisode d’intempéries durable et intense est susceptible de provoquer d’importantes inondations dans le sud du Massif Central et dans le Languedoc», a souligné mercredi The Weather Channel. Et la persistance des pluies jusqu’à jeudi matin risque de provoquer de très gros cumuls, “dépassant localement 300 à 350 mm sur l’ensemble de l’épisode débuté vendredi dernier dans les Cévennes”.

Dans le même temps, des orages potentiellement violents ont éclaté dans la région lyonnaise, jusqu’en Normandie, en passant par la Bourgogne et la région parisienne, dès la fin de l’après-midi et jusque tard dans la soirée ce mercredi. Par endroits, ce temps orageux s’est accompagné de grêle et de fortes pluies brutales. Selon Météo-France, ces violents orages sont “susceptible de causer localement des dégâts importants”. Et pour cause, des rafales de vent pouvant atteindre 80 km/h sont attendues.

Le trafic aérien perturbé à Roissy et Orly

Les tempêtes ont provoqué une perturbation des débarquements en région parisienne, a-t-on indiqué dans la soirée. La chaîne météo. Selon le groupe ADP, plusieurs avions devant atterrir à Orly ont été détournés vers d’autres aéroports. Des inondations ont été constatées à l’aéroport de Roissy. Selon le site Flightradar, une dizaine d’avions qui devaient atterrir à l’aéroport de Roissy ont été détournés.

La Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis ont notamment subi de fortes tempêtes de grêle, avec parfois des grêlons de plusieurs centimètres d’épaisseur.

Dans les départements de l’Yonne et de la Côte-d’Or, de grosses tempêtes ont également laissé des traces importantes avec de gros grêlons. « Les dégâts sont considérables après le passage de deux supercellules productrices de grêle »note sur X Météo89 relayant des images de vignobles chablisiens très endommagés.

Des éclairs ont été constatés par notre partenaire dans de nombreux endroits d’Île-de-France mercredi soir. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les orages étaient attendus se déplacer vers la Picardie et la Normandie.

*La Chaîne Météo est une propriété du groupe Figaro.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV complice du meurtre ou innocent ? – .
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui