son ex-colocataire accusé de meurtre non prémédité

son ex-colocataire accusé de meurtre non prémédité
Descriptive text here

Trois semaines de procès s’ouvrent aujourd’hui au palais de justice d’Alma concernant le meurtre de Marc Sasseville. L’homme de 54 ans a été retrouvé sans vie, le 21 octobre 2021, dans l’appartement où il demeurait, sur la rue Gagné, à Alma. C’est son colocataire, Philippe Deslauriers, qui est accusé de meurtre au deuxième degré.

Plusieurs témoins ont été appelés à la barre aujourd’hui.

L’analyse du corps de la victime par le médecin légiste a déterminé que celle-ci était décédée des suites d’un traumatisme cranio-cérébral contondant.

Marc Sasseville a subi de multiples blessures traumatiques, notamment à la tête. Il présentait plusieurs fractures du crâne, des blessures et des contusions sur plusieurs parties du corps. Lorsqu’il a été retrouvé, son corps gisait sur le sol dans une mare de sang dans une chambre. Une guitare ensanglantée et un tournevis à tête carrée se trouvaient à proximité et il y avait beaucoup de sang sur les murs. La porte avait été défoncée.

La victime défigurée

Le technicien en scène de crime de la Sûreté du Québec, Michel Gagnon, a présenté près de 200 photos de la scène. Il a mentionné que son visage était enfoncé au point que l’homme de 54 ans était méconnaissable.

Selon lui, Marc Sasseville était mort depuis au moins 24 heures lorsqu’il a été retrouvé sans vie, le 21 octobre 2021.

Des témoins qui habitaient juste en bas au moment de l’incident affirment avoir entendu des coups et des cris incessants pendant environ 15 minutes. L’un d’eux a reconnu avoir reconnu l’accusé alors qu’il tentait de voir ce qui se passait à l’étage.

L’aveu conjoint déposé aujourd’hui par la couronne indique que Philippe Deslauriers a reconnu avoir causé la mort en commettant un acte illégal.

Détenu depuis le 19 octobre 2021

Deslauriers est détenu depuis environ 30 mois jusqu’à présent.

Il avait déjà été arrêté pour un autre événement survenu le même jour que le meurtre présumé, soit le 19 octobre 2021. L’homme de 34 ans aurait intimidé un individu au service au volant et menacé le caissier d’un dépanneur du en utilisant une arme. Les faits ayant mené à sa première arrestation se seraient produits sur l’avenue du pont, à Alma.

Deslauriers a d’abord été accusé de harcèlement criminel.

Les accusations de meurtre sans préméditation se sont ajoutées lorsque la dépouille de Marc Sasseville a été retrouvée 3 jours plus tard dans l’appartement où vivaient la victime et l’accusé.

Le procès continue. Un biologiste expert en projection sanguine sera entendu demain. Des preuves doivent également être déposées.

Le procès devrait se dérouler sur une période de 3 semaines, au palais de justice d’Alma.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Que faire à Rouen ce week-end ? Voici nos cinq idées de sorties
NEXT 600 gendarmes pour « reprendre » la route de Nouméa à l’aéroport