découvrez le parcours de cet homme qui a tant fait pour le combat

découvrez le parcours de cet homme qui a tant fait pour le combat
découvrez le parcours de cet homme qui a tant fait pour le combat

Le milieu de la lutte sénégalaise est en deuil suite au décès de Gaston Mbengue, survenu ce mercredi 1er mai, des suites d’une longue maladie. Affectueusement surnommé Salif Mbengue, il fut une figure emblématique et l’un des plus grands promoteurs du sport au Sénégal, laissant derrière lui un héritage indélébile.

Le parcours de Gaston Mbengue

Né en 1951 et élevé dans le quartier Fass de Dakar, face aux anciennes arènes sénégalaises, Gaston Mbengue débute sa carrière comme marchand de prêt-à-porter à Sandaga, où il noue des liens avec plusieurs personnalités influentes. En 1991, il débute sa carrière dans la promotion de la lutte en s’associant à l’ASC Ndiambour de Louga, présidée par Maguette Diouf.

En 1992, il fonde Gaston Productions. Malgré des débuts financiers difficiles, il parvient à se faire un nom et devient un acteur majeur de la lutte sénégalaise. Il a notamment organisé le Strike Wrestling Championship (CLAF) de 2006 à 2007, révélant des champions comme Lac 2, Balla Gaye 2, et Modou Lo.

Combats et influence notables

Parmi les combats notables organisés par Gaston Productions figurent celui du 9 décembre 2007 entre Yékini (Ndakaru) et Balla Bèye (Haal Pulaar), ainsi que celui du 31 juillet 2011 entre Balla Gaye 2 (Balla Gaye) et Tyson (Boul Faalé), un derby très attendu entre Pikine et Guédiawaye. Son initiative de sponsoriser les lutteurs du combat de 2010, où chaque participant a reçu 100 millions FCFA de la banque SGS (Société Générale du Sénégal), a également fait sensation.

Gaston Mbengue a conquis le cœur de nombreux fans de lutte grâce à ses initiatives innovantes et son engagement passionné, faisant de lui une légende du sport au Sénégal. Son décès à l’âge de 73 ans laisse un vide dans la communauté, mais son héritage perdurera à travers les générations futures.

Toute l’équipe de Senego partage la douleur de sa famille et lui présente ses condoléances.

Parcours chronologique de Salif Mbengue, dit Gaston Mbengue

  1. Enfance à Fass, Dakar : Né en 1951, Gaston Mbengue a passé son enfance dans le quartier du Fass, proche du centre-ville de Dakar, face aux anciennes arènes sénégalaises où il assistait régulièrement aux matchs de lutte.
  2. Carrière de commerçant à Sandaga : Avant de devenir promoteur de lutte, Gaston était un grand marchand de prêt-à-porter à Sandaga, Dakar, où il se lie d’amitié avec plusieurs personnalités influentes du Sénégal.
  3. Début de carrière dans la promotion de la lutte (1991) : Il noue un partenariat avec l’ASC Ndiambour de Louga, présidée par Maguette Diouf, pour organiser des matchs de lutte avec strikes.
  4. Création de Gaston Productions (1992) : Après l’échec financier initial, Gaston Mbengue continue seul sous le label Gaston Productions, devenant une figure majeure de la lutte sénégalaise.
  5. Organisation du Championnat de Strike Wrestling (CLAF) 2006-2007 : Il lance le CLAF, révélant des champions comme Lac 2, Balla Gaye 2, et Modou Lo, et organise de grands combats jusqu’en 2012.
  6. Combats notables organisés par Gaston Productions :
    • 2007 : Yékini (Ndakaru) contre Balla Bèye (Haal Pulaar) le 9 décembre.
    • 2009 : Plusieurs combats dont Eumeu Sène (Tay Shinger) contre Balla Gaye 2 (Balla Gaye) le 8 février, et Lac de Guiers 2 (Walo) contre Tapha Guèye (Fass) le 1er mars.
    • 2011 : Balla Gaye 2 (Balla Gaye) contre Tyson (Boul Faalé) le 31 juillet, un grand derby entre Pikine et Guédiawaye.
    • 2010 : Yékini (Ndakaru) contre Tyson (Boul Faalé) le 4 avril au Stade Léopold Sédar Senghor.
  7. Parrainage et soutien financier : Pour le combat de 2010, chaque lutteur reçoit 100 millions de FCFA, avec un soutien notable de la banque SGS (Société Générale du Sénégal).

Complétez la lecture avec ces articles :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Rappelons aux étudiants que la révolution en Iran est née de la jonction entre communistes et islamistes » – .
NEXT Meurtre de Matisse : le parquet de Bourges en soutien à un magistrat visé sur internet