les derniers mois ont été exceptionnels en France, ces graphiques le prouvent

les derniers mois ont été exceptionnels en France, ces graphiques le prouvent
les derniers mois ont été exceptionnels en France, ces graphiques le prouvent

Tous les autres jours. Entre octobre 2023 et avril 2024, la France aura vu au moins un de ses départements placé en alerte orange ou rouge « inondation » pendant 50 % du temps.

95 jours de vigilance « brute » depuis octobre

Selon les données communiquées à Ouest de la France par Vigicrues, l’organisme chargé de la surveillance des voies navigables françaises, entre 1euh Octobre et fin avril, 95 jours ont vu au moins un département français placé en alerte orange ou rouge pour les risques liés aux débordements des rivières. Cela représente précisément 44% des 212 jours compris dans cette période.

Surtout, comme le montre le graphique suivant, il s’agit d’un total bien supérieur à ceux observés sur la même période ces dernières années.

La saison hivernale 2019-2020, qui avait également été marquée par de nombreux épisodes d’inondations, n’avait ainsi connu « que » 69 jours de vigilance, alors que 2020-2021 n’en avait connu qu’une cinquantaine.

Un nombre de vigilance rouge sans précédent

Les données de Vigicrues montrent également que la saison 2023-2024 a été marquée par un nombre très important de vigilances rouges, un seuil synonyme de « inondation majeure » composant « une menace directe et généralisée pour la sécurité des personnes et des biens ».

Au total, 17 des 212 jours entre le 1euh Depuis le 30 avril, au moins un département a été placé en alerte rouge pour risque d’inondation. C’est bien plus que les quatre jours en rouge des saisons 2020-2021 et 2019-2020.

Lire aussi : EN IMAGES, EN IMAGES. Inondations dans le Pas-de-Calais : les inondations plongent plus de 50 communes sous les eaux

Dans le détail, huit de ces jours d’alerte rouge « inondation » ont été enregistrés entre octobre et fin décembre 2023. Ce sont les seuls épisodes de ce type sur toute l’année 2023. Les premiers mois de 2024 ont compté neuf jours d’« inondation » rouge. alerte.

Comme le montre le graphique suivant, ces totaux annuels sont particulièrement importants. Depuis 2006, date de mise en place de la vigilance « inondations », seule l’année 2014 a connu davantage.

Il faut toutefois noter que, cumulativement, la fin de l’année 2023 et le début de l’année 2024 dépassent l’année 2014.

Par ailleurs, une partie des alertes rouges enregistrées en 2014 est liée à la fin de la saison 2013-2014 (11 jours) tandis que l’autre partie est liée au début de la saison 2014-2015 (5 jours). En effet, la saison hivernale 2023-2024 est donc celle qui a connu le plus de jours de vigilance rouge « inondations » depuis le démarrage du dispositif.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’euro gagne du terrain après les données de l’IPC allemand
NEXT « Nous testons le marché mondial de la performance énergétique à paiement différé, avant de l’étendre à d’autres bâtiments », Serge Grouard (maire d’Orléans)