Fitzgibbon s’appuiera sur la transparence pour influencer le prix de l’essence

Fitzgibbon s’appuiera sur la transparence pour influencer le prix de l’essence
Fitzgibbon s’appuiera sur la transparence pour influencer le prix de l’essence

Pierre Fitzgibbon souhaite que les Québécois voient chaque semaine le prix à la pompe le moins cher dans leur région afin d’influencer le coût de l’essence à la baisse.

Le superministre de l’Économie et de l’Énergie entend miser sur une plus grande transparence de l’information, afin d’éviter que les Québécois paient trop cher à la pompe.

Après avoir vérifié auprès de son cabinet, le ministre n’entend pas imposer un prix plafond comme c’est le cas pour le lait par exemple.

“Nous pourrions le faire”, a commencé M. Fitzgibbon en répondant aux questions des journalistes mercredi. “Mais je ne pense pas que ce soit au gouvernement, je ne pense pas que ce soit au ministre de l’Economie et de l’Energie de fixer le prix (de l’essence) chaque semaine”, a-t-il déclaré. a-t-il ensuite précisé.

«Il y a certains mécanismes que nous mettrons en place», a résumé M. Fitzgibbon.

L’information comme levier

Une part de mystère plane donc encore autour des recommandations formulées par Robert Clark, professeur à l’Université Queen’s et professeur agrégé à HEC Montréal, à qui le ministère de l’Économie a demandé de se pencher sur les différences de prix de l’essence. et les marges des détaillants au Québec.

Son rapport, qui a été soumis au gouvernement Legault, devrait être rendu public « d’ici dix jours », a assuré M. Fitzgibbon.

Mais pour le ministre, il semble déjà clair que la solution passe par plus d’informations, plus claires et plus accessibles pour les consommateurs.

“Au moment où nous parlons, l’Office de l’énergie travaille à améliorer les informations qui seront disponibles sur une base hebdomadaire, chaque lundi matin, afin que les gens puissent déterminer […] où sont les endroits où l’essence est la moins chère», a déclaré le ministre de l’Énergie à Salon Bleu en réponse à une question du chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon.

« Vous savez, si lundi matin vous voyiez le prix de l’essence dans votre région, cela mettrait pas mal de pression », a expliqué plus tard le ministre.

“Nous pourrions également voir s’il y a un mouvement de sultan, les prix augmentent”, a-t-il poursuivi.

Si jamais il y a collusion, M. Fitzgibbon prévient déjà qu’il s’en remettra au Bureau de la concurrence, qui relève d’Ottawa et qui a reçu une copie du rapport.

Le PSPP parle de « cartel »

Le chef péquiste déplore, pour sa part, « l’explication farfelue » donnée par les pétrolières pour justifier la hausse soudaine du prix de l’essence qui dure depuis deux semaines.

«La vérité, c’est que les pétrolières forment un cartel qui fixe les prix», a déclaré le chef du Parti québécois au Salon Bleu.

PHOTO D’ARCHIVE – CAPTURE D’ÉCRAN TVA NOUVELLES

«La plus récente hausse du prix de l’essence est principalement due à l’augmentation des marges bénéficiaires», estime M. St-Pierre Plamondon, qui dénonce un «problème d’abus» sur lequel le gouvernement doit se pencher pour intervenir.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV programme et chaîne TV pour suivre le match en direct – Sport.fr
NEXT le match Dortmund-PSG à suivre en direct à 21h