la STM renonce aux patrouilles policières systématiques dans le métro Laval

la STM renonce aux patrouilles policières systématiques dans le métro Laval
la STM renonce aux patrouilles policières systématiques dans le métro Laval

Malgré la multiplication des incidents violents dans le métro récemment, la Société de Transport de Montréal (STM) n’a pas renouvelé le contrat avec la police de Laval, si bien que depuis minuit, les policiers ont déserté les stations de Laval.

Peu après l’ouverture des trois stations, au printemps 2007, une entente a été conclue entre la STM et la Ville de Laval pour assurer une patrouille constante autour et à l’intérieur des infrastructures.

Mais après quelques semaines de négociations, les parties n’ont pas réussi à se mettre d’accord et le contrat a expiré mardi. Ainsi, à minuit, le duo de policiers qui étaient normalement affectés aux stations de métro a déserté ces infrastructures et rejoint la patrouille régulière sur le vaste territoire de Laval.

«Nous continuerons d’assurer la sécurité des citoyens par des appels d’urgence et au besoin», précise toutefois la lieutenante aux affaires publiques Geneviève Major.

Autrement dit, il n’y aura plus de policiers dédiés à la surveillance constante des stations Montmorency, de la Concorde et Cartier pendant les heures de service du métro. Mais ils répondront aux appels au 911 comme ils le font pour n’importe quel établissement sur leur territoire.

Augmentation de la violence

La fin du contrat intervient au moment où les attaques dans le métro connaissent une multiplication spectaculaire, s’inquiètent nos sources policières de Laval et de Montréal.

Récemment, la STM rapportait que les incidents violents commis contre les conducteurs et les agents spéciaux sur l’ensemble de son réseau avaient augmenté de 6 % par rapport à l’année précédente. La station de métro Montmorency, située à Laval, a été classée parmi les endroits les plus problématiques.

Au moment d’écrire ces lignes, la STM n’avait toujours pas répondu à notre demande.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 80e jour J. Embrasser la côte : le jour et l’heure se sont arrêtés, pourquoi si tard ?
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui