Ce que l’on sait de la mort de Shanon, 13 ans, décédée après un viol dans le Nord de la France

Ce que l’on sait de la mort de Shanon, 13 ans, décédée après un viol dans le Nord de la France
Ce que l’on sait de la mort de Shanon, 13 ans, décédée après un viol dans le Nord de la France

Que s’est-il passé le 6 mars à Rantigny ?

Shannon devait avoir 14 ans le 5 avril. Elle est décédée le mercredi 27 mars, à l’âge de 13 ans.

Cette adolescente a été violée le 6 mars à Rantigny (Oise), à ​​une quinzaine de kilomètres de Creil, selon le procureur de Senlis. “Blessée suite à cette agression, (elle) a été hospitalisée dans un état grave, avec un pronostic vital engagé”, Loïc Abrial, procureur de Senlis, l’a indiqué dans un communiqué.

Ce jour là, l’adolescente se rend chez une de ses amies proches à Rantigny. Dans des circonstances qui restent à définir, deux garçons, âgés de 18 et 19 ans, sont arrivés au domicile de cette jeune fille. La collégienne se retrouve alors seule avec l’un des garçons. C’est à cette époque qu’elle a été violée.« violences extrêmes »comme le décrit l’avocat de la famille de la victime au Parisien.

Shanon a-t-elle subi des actes de torture et de barbarie ?

Elle a été retrouvée en arrêt cardio-respiratoire, après avoir perdu une très grande quantité de sang. Une Source proche du dossier évoque, auprès de nos confrères de BFMTV, une plaie béante au niveau du vagin. Transférée à l’hôpital, elle est maintenue en vie grâce à un respirateur. L’écolière est décédée le 27 mars.

« On peut déjà se poser la question des actes de torture et de barbarie »» a indiqué l’avocat de la famille de Shanon. « Une autopsie médico-légale déterminera précisément les causes du décès », a déclaré le procureur. Les résultats devraient être connus ce mardi 2 avril.

Où en est l’enquête ?

Trois personnes ont été mises en examen le 19 mars dans le cadre d’une enquête ouverte le même jour pour «viol commis sur une mineure de 15 ans par un majeur ayant une différence d’âge d’au moins 5 ans » et l’incapacité à prévenir ce crime.

La saisine du juge d’instruction a été étendue suite au décès de la jeune fille à la qualification de viol menant à la mort.

Parmi ces trois mis en examen, le violeur présumé, un adulte, a été placé en détention provisoire. Deux autres personnes, « soupçonné d’avoir délibérément omis de prévenir un crime, ont été laissés libresl’un, majeur, placé sous contrôle judiciaire, et l’autre, mineur, sous mesure provisoire d’éducation judiciaire, ajoute le procureur. “Aucun n’a de casier judiciaire”il ajoute.

Une cagnotte a été mise en ligne « afin d’aider les parents à enterrer dignement leur fille ». Ce mardi après-midi, près de 500 personnes y ont participé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Liverpool souffre mais bat Sheffield pour reprendre la tête
NEXT Hier, diffusion en direct de Coachella 2024 + schéma uitzend en Nederlandse Tijden