les tournages à Châteauroux, “c’est Noël” pour Michel Denisot

les tournages à Châteauroux, “c’est Noël” pour Michel Denisot
les tournages à Châteauroux, “c’est Noël” pour Michel Denisot

En février 2022, Michel Denisot faisait partie des 200 personnalités et élus de l’Indre à avoir signé une plateforme en faveur de l’organisation d’épreuves de tir sportif à Châteauroux lors des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. A moins de neuf mois des Jeux, et un peu plus d’un an après ce pari réussi, l’ancienne figure de Canal+, aujourd’hui retraité du monde du football et de la présidence du club de Châteauroux, se dit impatient. Il évoque avec Le Parisien – Aujourd’hui en France l’opportunité « exceptionnelle » que représente l’accueil des Jeux dans sa ville natale.

Pourquoi avoir milité pour que Châteauroux accueille les épreuves de tir sportif des Jeux ?

MICHEL DENISOT. C’était totalement inattendu et il y avait un côté incroyable dans cette histoire. Parce que ce sont les Jeux Olympiques de Paris, et à Châteauroux, nous ne sommes pas à Paris ! Il s’est avéré que construire un centre de tir en région parisienne coûtait cher et qu’il en existait un de très haut niveau à Châteauroux. Essayer de déplacer ces tests n’a pas été facile. Les élus ont poussé pour que cela aboutisse et, lorsqu’on m’a proposé de figurer sur cette liste, je n’ai évidemment pas hésité une seule seconde. Cela paraît incroyable que Châteauroux soit une ville olympique, c’est génial.

En tant qu’habitant de Castelroussin, qu’est-ce que cela vous fait d’imaginer les Jeux dans votre ville ?

Je pense que c’est bien que Châteauroux accueille un événement exceptionnel dans une ville où la vie n’est pas exceptionnelle, car comme partout, elle n’est pas exceptionnelle tous les matins. C’est génial, c’est une sorte de fierté. Pour l’économie locale, c’est magnifique, pour tout ce qui touche à l’hôtellerie, l’hébergement, la restauration, tous les commerces… C’est Noël !

Sentez-vous l’excitation monter autour de vous ?

Oui, on en parle de plus en plus. J’ai des amis qui sont inquiets, notamment dans le secteur de l’hôtellerie. Tout le monde voit cela se produire avec le sourire. On n’y voit que des avantages, c’est une fantastique opportunité.

Connaissez-vous ce centre de tir ?

Je ne pratique pas le tir mais oui, j’ai pu m’y rendre pour d’autres épreuves. C’est un centre qui accueille d’autres événements, d’autres réceptions sportives que des compétitions de tir. C’est merveilleux. Et surtout, ce qui est beau dans cette histoire, c’est que c’est ici que sera remise la première médaille des Jeux. Cela ne passera pas inaperçu quoi qu’il arrive !

Châteauroux n’est pas vraiment connu pour ses grands clubs ni ses grands sportifs. Accueillir ces Jeux Olympiques et Paralympiques, peut-il créer des vocations, des envies ?

Mais le sport fonctionne bien à Châteauroux compte tenu de la capacité d’accueil de la commune (43 000 habitants). Historiquement, nous avons une équipe de football en Ligue 2. Elle n’est plus là aujourd’hui, mais j’espère qu’elle reviendra un jour. Mais il y a surtout de bonnes équipes de basket. Le sport est très vivant à Châteauroux mais certes, nous n’avons pas de champion olympique d’ici, il y en aura peut-être un demain ! Le club de tir fonctionne bien. En tout cas, cela créera une formidable émulation.

Serez-vous présent au public à Châteauroux ?

Je me suis organisé pour être là, oui bien sûr. Je suis très heureux. Je sais que pendant toute la durée des épreuves de tir aux Jeux, je ne serai nulle part ailleurs qu’à Châteauroux.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les nouvelles de la nuit
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui