Deux villages évacués après des coulées de lave torrentielles dans le Val de Bagnes – .

Deux villages évacués après des coulées de lave torrentielles dans le Val de Bagnes – .
Deux villages évacués après des coulées de lave torrentielles dans le Val de Bagnes – .

L’analyse d’expert

Les coulées de débris sont-elles prévisibles ?

Publié le 01 juillet 2024 à 17h25 / Modifié le 02 juillet 2024 à 18h14

De nombreux sites sont sous surveillance. Des capteurs sismiques reliés à des systèmes d’alarme sont installés sur les plus sensibles d’entre eux.

Lorsque de fortes pluies sont annoncées, tout le monde est en alerte, prêt à réagir. Mais il est presque impossible de savoir à l’avance quels torrents seront touchés.

Markus Stoffel, Professeur à l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève

En raison de leur apparition soudaine, les coulées de débris sont difficiles à prévoir, en particulier sur un site où de tels événements se produisent très rarement.

Alexandre Badoux, Spécialiste en hydrologie de montagne et mouvements de masse à l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL

Réunie à 18 heures, la cellule de crise interne de la commune a décidé de maintenir ces mesures pour « une durée indéterminée », a indiqué Antoine Schaller en début de soirée. Une surveillance constante des torrents et cours d’eau est prévue toute la nuit, Le Frignoley étant un confluent de la Dranse.

Après une violente tempête sur les crêtes alpines ce mercredi, le torrent a gonflé, est sorti de son lit et a emporté une ancienne décharge, a indiqué à la RTS le chef du service valaisan de la mobilité Vincent Pellissier. De nombreux matériaux – boues et gravats – ont été déversés sur la route cantonale. « L’événement est terminé, et la remise en état est en cours. »

Pour de plus amples

Le réchauffement climatique explique-t-il les coulées de lave torrentielles ?

Publié le 01 juillet 2024 à 17h26 / Modifié le 02 juillet 2024 à 17h00

Il existe des liens directs entre le réchauffement climatique et les coulées de lave torrentielles.

Markus Stoffel, Professeur à l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève

Bien que de nombreux facteurs expliquent leur déclenchement dans un bassin versant, la fonte des glaciers et la dégradation du pergélisol saturent les sols en eau et facilitent le phénomène.

Avec la hausse des températures et des précipitations plus intenses, on peut s’attendre à des coulées de lave torrentielles plus fréquentes à l’avenir, en été, mais aussi en automne ou au printemps.

Alexandre Badoux, Spécialiste en hydrologie de montagne et mouvements de masse à l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL

Il s’agit d’une décharge très ancienne, qui n’est pas inscrite au registre des sites pollués, ajoute également Vincent Pellisser. « Il n’y a pas de risque particulier de pollution. En revanche, il y a un risque de blocage, c’est-à-dire qu’une lave torrentielle, des pierres et de la boue viennent boucher la Dranse et que la rupture de ce bouchon provoque des dégâts ». Plusieurs dizaines de spécialistes du canton et de la commune sont sur place. Parmi eux figurent notamment les pompiers, la police, les géologues, le service de la mobilité et les services techniques de la commune.

A lire aussi : Les intempéries ont mis hors service sept stations d’épuration valaisannes
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Taylor Swift enchante Zurich – .
NEXT en démonstration, l’Espagne élimine la Géorgie et se qualifie pour les quarts de finale – .