Le coup de bluff de Gilles Bourdouleix, soutenu par le RN, pour se maintenir au pouvoir – .

Le coup de bluff de Gilles Bourdouleix, soutenu par le RN, pour se maintenir au pouvoir – .
Le coup de bluff de Gilles Bourdouleix, soutenu par le RN, pour se maintenir au pouvoir – .

Demi-tour, coup bas… Tout semble possible à quelques jours du second tour des législatives. Le maire de Cholet Gilles Bourdouleix, soutenu par le RN, a maintenu sa candidature in extremis alors qu’il avait annoncé il y a quelques jours qu’il se retirait. Une manœuvre visant à provoquer une course à trois dans sa circonscription.

Il s’agit d’un retournement symbolique dans le cafouillage et les choix stratégiques opérés dans les dernières heures avant la clôture des inscriptions pour le second tour des législatives, mardi à 18 heures. Alors que le maire de Cholet (Maine-et-Loire) Gilles Bourdouleix, candidat soutenu par le RN, arrivé 2e au premier tour, avait annoncé qu’il se retirait, il a finalement validé son maintien in extremis ce mardi soir à la préfecture.

Un coup de bluff pour contrer le barrage républicain qui s’organisait et s’assurer une course à trois, plus favorable à son élection. Ce piège a donc été tendu par Gilles Bourdouleix, soutenu par Eric Ciotti et le RN. Lundi, il avait affirmé se retirer par écœurement face à une « campagne nauséabonde ».

Dans la foulée, la candidate de gauche, France Moreau, également qualifiée, a donc décidé de rester, pensant être en duel avec le député macroniste sortant, Denis Masseglia. Et donc sans l’extrême droite…

Le candidat du NFP se retire

Mais voilà, à la dernière minute, Gilles Bourdouleix est finalement allé faire valider sa candidature. Le piège se referme. Et trop tard, le candidat du Nouveau Front populaire ne peut plus se rétracter. Il y a donc trois candidatures, ce qui augmente les chances de victoire du proche d’Eric Ciotti.

Malgré tout, dans la soirée, France Moreau, candidate malgré elle, a annoncé qu’elle allait faire retirer tous ses bulletins. Avec l’espoir, malgré ce coup bas, de permettre la victoire des macronistes et donc d’un front républicain.

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Baleine à dents de bêche ? Les autorités néo-zélandaises examinent une carcasse échouée.
NEXT Les chances d’une baisse des taux de la Banque du Canada augmentent après la publication de l’inflation en juin – National – .