L’Autriche échoue face à la Turquie – .

L’Autriche échoue face à la Turquie – .
L’Autriche échoue face à la Turquie – .

Dans un match rapide et toujours passionnant, un défenseur central a été décisif. Merih Demiral, 26 ans, a marqué les deux buts turcs. Il a marqué le 1-0 après 56 secondes et le 2-0 après un peu moins d’une heure de jeu, les deux fois sur corner, ce qui a permis de s’assurer la victoire. Les Autrichiens ont pris d’assaut le but adverse, mais n’ont réussi à égaliser que par l’intermédiaire de Michael Gregoritsch (66e minute). La Turquie disputera samedi à Berlin sa deuxième demi-finale du Championnat d’Europe après 2008.

Si les Autrichiens ont dû courir après un déficit tout au long du match, c’est grâce au départ fulgurant des Turcs, qui ont été surclassés 6-1 par leurs adversaires en huitièmes de finale lors d’un match amical à Vienne en mars dernier. C’est aussi pourquoi rien de mieux n’aurait pu arriver à la Turquie sans son capitaine suspendu Hakan Calhanoglu que ce rapide 1-0 dès la première attaque. Il s’agit du but le plus rapide dans un tour à élimination directe d’un Championnat d’Europe et le deuxième plus rapide jamais enregistré dans un Championnat d’Europe, après celui de l’Albanais Nedim Bajrami au tour préliminaire contre l’Italie il y a un peu plus de deux semaines.

Le grand défilé de Günok

Après cela, c’était au tour de Demirel, 26 ans, transféré de l’Atalanta Bergame en Arabie Saoudite l’été dernier. Il a repris de la tête un corner tiré par la jeune star du Real Madrid Arda Güler dans les filets à la 59e minute pour donner le 2-0. C’était une avance flatteuse compte tenu de la proportion du jeu, mais elle n’était pas complètement imméritée car les Turcs ont bien fait leur travail. L’intensité et la précision des passes étaient au rendez-vous face à des Autrichiens si bien coordonnés dans le pressing.

L’équipe favorite de l’ÖFB a attaqué de manière constante, surtout après la pause et le remplacement de Gregoritsch, qui a été très dangereux et qui a marqué le 1:2 sur corner, ce qui n’est pas un hasard. Jusqu’au coup de sifflet final, un but autrichien était dans les airs. Mais le 2:2 n’a pas eu lieu : à la 94e minute, le gardien turc Mert Günok a brillamment repoussé un tir final de Christoph Baumgartner.

Deux buts amers encaissés

Les Autrichiens ont eu la malchance de rater une occasion, considérée comme très bonne, surtout à domicile, de se qualifier pour les quarts de finale d’une phase finale pour la première fois depuis 1954. L’équipe de Marcel Sabitzer peut être déçue par les deux buts. Le ballon que Demirel a tiré dans les filets pour le 1-0 a malheureusement dépassé trois Autrichiens – Baumgartner, Posch et le gardien Pentz – et a atterri dans les pieds du défenseur central turc. Et l’action avant le corner qui a conduit au 2-0 était si confuse qu’on ne sait pas si un coup de pied de but n’aurait pas été la bonne décision de l’arbitre.

Télégramme:

Autriche – Turquie 1:2 (0:2)

Leipzig. – 38 305 spectateurs. – Dias d’arbitre (POR). – Buts : 1. (0:56) Demiral 0:1. 59. Demiral 0:2. 66. Grégoritsch 1:2.

Autriche : Pentz ; Posch, Danso, Lienhart (65e Wöber), Mwene (46e Prass) ; Seiwald, Laimer (65. Grillitsch) ; Schmid (46. Gregoritsch), Baumgartner, Sabitzer; Arnautovic.

Anglais : Gunok ; Muldur, Bardakci, Demiral, Kadioglu ; Yuksek (58e Ozcan), Ayhan ; Yilmaz, Kokcu (83. Café), Yildiz (78. Akturkoglu) ; Guler (78e colline).

Remarques : Autriche sans Trauner (blessé) et Wimmer (suspendu). Turquie sans Akaydin et Calhanoglu (tous deux suspendus). Avertissements : 11. Kökcü (suspendu au prochain match), 38. Schmid, 42. Yüksek (suspendu au prochain match), 52. Lienhart.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Anant Ambani et Radhika Merchant ont dit oui.
NEXT Avec Victor Ray et Paloma Faith, le storytelling à son apogée au Montreux Jazz Festival – .