L’Alpstaeg peut désormais conserver le stade de football de Lucerne – Actualités – .

L’Alpstaeg peut désormais conserver le stade de football de Lucerne – Actualités – .
L’Alpstaeg peut désormais conserver le stade de football de Lucerne – Actualités – .
  • La municipalité de Lucerne abandonne le processus de restitution du stade de football Swissporarena.
  • De leur point de vue, aucune obligation contractuelle n’a été violée dans le litige entourant le droit de préemption sur les parts du stade vis-à-vis de la ville.
  • FCL Holding AG a réagi avec irritation et déception.

En septembre 2023, la ville de Lucerne avait déjà adopté une attitude conflictuelle à l’égard du stade Bernhard Alpstaeg : elle avait annoncé qu’elle allait intenter une action en justice pour que le stade de football de Lucerne soit de nouveau accessible à la ville plus tôt que prévu. Concrètement, cela signifiait que la ville se préparait à retirer la Swissporarena du Stadion Luzern AG – et donc du stade Alpstaeg.

Aujourd’hui, tout est différent. Lors des discussions, Bernhard Alpstaeg, actuellement seul membre du conseil d’administration de Stadion Luzern AG, a assuré à la municipalité que le contrat de bail à construction avait toujours été respecté. Alpstaeg a également souligné que le contrat serait également respecté à l’avenir, a annoncé la municipalité.

Concrètement, cela signifie que les matchs à domicile du FC Lucerne et les trois matchs du Championnat d’Europe de football féminin 2025 à Lucerne seront garantis.

Selon la ville, les discussions mèneront à une clarification

« Nous avons conclu un accord selon lequel Stadion Luzern AG continuera à entretenir le stade de football dans les meilleures conditions », a déclaré le maire de Lucerne Beat Züsli à SRF. Il y a un an, la ville avait eu des indices selon lesquels le contrat de bail à construction aurait été violé. Lors des discussions, il a été convenu qu’une « prétendue violation » du droit de préemption ou du droit d’achat des actions ne devrait pas affecter ni entraver l’exploitation du stade.

Légende:

Les supporters protestent contre l’actionnaire majoritaire Bernhard Alpstaeg dans le stade en octobre 2022.

Keystone/Michael Buholzer

Le Stadion Luzern AG et Bernhard Alpstaeg ont annoncé qu’ils étaient heureux d’apprendre que la procédure de restitution avait été abandonnée. Ils souhaitaient investir une somme à six chiffres pour que le stade soit prêt pour le Championnat d’Europe de football féminin.

Manque de compréhension chez FCL Holding AG

Au FC Lucerne, la situation est tout autre. Dans un communiqué, FCL Holding AG s’est dite déçue et irritée. La ville a voulu se soustraire à toute responsabilité.

Un conflit de longue date entre Alpstaeg et FCL


Boîte ouverte
Boîte à lunch

Dans le conflit désormais de grande ampleur entre Bernhard Alpstaeg et FCL Holding AG, la question du stade n’est qu’un aspect.

Le litige remonte à l’automne 2022. FCL Holding AG a accusé Alpstaeg d’avoir violé ses droits de préemption en acquérant 60 pour cent des actions du stade.

Lors de l’assemblée générale de FCL Holding AG en décembre 2022, Alpstaeg a fait radier 25 % de ses actions du registre des actions. Il a ensuite déposé une plainte pénale contre le conseil d’administration de FCL.

Le parquet n’a cependant aucun soupçon de délit. Selon le portail en ligne « Zentralplus », Alpstaeg veut accepter cette décision.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il souhaite céder dans le conflit entre actionnaires. Au contraire, Alpstaeg veut se concentrer sur l’essentiel : la reconnaissance de sa majorité de 52 pour cent. Et Alpstaeg veut la récupérer par le biais d’une procédure civile, a déclaré son porte-parole au « Luzerner Zeitung ».

FCL Holding AG estime que Bernhard Alpstaeg n’a probablement pas obtenu la majorité des actions du stade en toute légalité. Elle ne comprend pas pourquoi la ville de Lucerne ne s’oppose pas plus fermement à Stadion Luzern AG.

Il ressort clairement du contrat de bail à construction que FCL Holding AG, en tant qu’actionnaire, dispose d’un droit de préemption. Il est également clair que FCL Holding AG a droit à un siège au conseil d’administration de Stadion Luzern AG. Il est donc incompréhensible que la ville de Lucerne n’insiste pas sur le respect de ces obligations.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Je suis content, le football a gagné ce soir ! » – 09/07 – .
NEXT Un espoir pour les fans de survie ? – .