Max Verstappen roi d’Espagne en F1

Max Verstappen roi d’Espagne en F1
Max Verstappen roi d’Espagne en F1

Même s’il y a eu une légère averse hier soir à Barcelone, le circuit de Montmelo est sec. Il fait même beau et la chaleur s’installe à nouveau tout en restant supportable. Qui gérera mieux les pneus ? Ceux qui les surchaufferont se contenteront de cette température de l’air de 22°, les autres moins.

Devant, on rappelle que c’est Lando Norris qui part en pole devant Max Verstappen, Lewis Hamilton et George Russell. Les Ferrari guettent aux 5ème et 6ème places, devant les Alpine. Pour les Français, l’objectif est de réaliser une bonne qualification et de marquer des points. Ce sera compliqué car derrière, d’autres pilotes et équipes espèrent aussi marquer.

Pour Albon, ce sera un départ des stands. Williams a en effet profité des mauvaises qualifications en fond de grille pour changer des pièces sur le moteur du pilote thaïlandais. Espérons qu’il se passera plus de choses que d’habitude sur ce circuit de Barcelone.

Départ – 66 tours

19 pilotes s’élancent sur des tendres, certains sur des neufs (au-delà du top 10) d’autres sur des rodés. Albon passe aux médiums. Stratégie décalée pour lui en essayant d’aller plus loin que les autres. Deux arrêts a priori prévus pour ce GP. Très bon départ de Norris qui ferme immédiatement Verstappen. Incroyable Russell prenant plus de vitesse de l’extérieur ! Russell en tête tandis que Norris et Verstappen se touchent légèrement.

Ocon perd une place au profit d’Ocon tandis que Hülkenberg gagne 3 places et est 10ème. Avec le DRS Verstappen se rapproche de Russell qui tente de protéger la corde et Max part vers l’extérieur. Sainz a dépassé Leclerc. Verstappen frappe un gros coup et met Russell hors de la zone DRS. Et voilà, les bagarres du début de course sont terminées, il faudrait retrouver une « routine de gestion ».

Piastri et Gasly animent un peu la course avec le premier tentant de dépasser le second pour gagner la 7ème place. Ocon observe de loin, gérant a priori plus ses caoutchoucs que les deux autres qui commencent à les abîmer. Magnussen est sur le dos d’Alonso qui a peut-être eu un contact au départ.

Tournée 10/66

Sainz est retourné à Hamilton. Magnussen retourne aux stands pour changer les pneus pour des médiums. Cela repassera par les tribunes. Arrêt très (trop) long pour Haas. Zhou et Bottas ont également passé les médiums. Après 12 tours, Verstappen compte 2,7 secondes d’avance sur Russell. Magnussen aurait volé le départ a priori. À suivre.

Perez revient, mais avec difficulté. 10e pour le Mexicain. Ocon dans les stands, Perez aussi ! Perez est resté en soft, Ocon est parti en medium. Un tour plus tard, c’est Gasly qui s’arrête. Long arrêt malheureusement ! 6,7 secondes avec un problème à l’arrière droit. Ocon l’a réussi. 5 secondes pour Magnussen pour faux départ.

Russell plonge dans les stands, comme Sainz. Très long arrêt pour Russell ! Il part juste devant Sainz. Médiums pour les deux. Eh bien, l’animation n’est pas sur la piste mais dans les tribunes. S’arrêtant en 2,3 secondes pour Hamilton, il repart dans les médiums. Hamilton repart derrière Alonso qui ne s’est pas encore arrêté. Verstappen aux stands à la fin du 17e tour. 1,9 seconde d’arrêt ! Norris reste sur la piste et veut tenter l’overcut.

Norris, Leclerc et Piastri, le trio de tête, n’ont pas changé de pneus. Hamilton harcèle Sainz. Hamilton dépasse Sainz ! Sainz n’a rendu aucun service au septuple champion du monde qui a montré les crocs. On l’a touché et ça gémit à la radio. C’est un aspect détestable de la F1 moderne.

Tournée 20/66

Alonso passe également par les stands. Pendant ce temps, Gasly a de nouveau dépassé Ocon. Norris continue ses offres. Serions-nous tentés d’arrêter ? Piastri passe par les stands. Mais il part le 11. Gasly et Ocon sont 7ème et 8ème comme au départ. McLaren joue avec le feu. Si Norris change de pneus maintenant, il sera derrière Sainz à la 6ème place. Norris arrive à la fin du 23e tour. Bonne halte. Il repasse en médium.

Leclerc est donc le dernier pilote en piste avec les softs au départ. Il mène mais Verstappen est virtuellement en tête, à 4,5 secondes de la Ferrari. Leclerc rentre aux stands et repart 7ème entre les deux Alpine, en médiums. Leclerc dépasse Gasly pour la 6ème place. Norris dépasse Sainz juste avant. Norris vise toujours la victoire alors que les Mercedes devraient se battre en piste sous peu. Pour Ocon menacé par Perez, le meilleur allié est Piastri qui se situe juste derrière Red Bull. Mais la McLaren passe trop facilement.

Piastri n’a fait qu’une bouchée d’Ocon qui n’a pas vraiment cherché à résister, n’étant pas sur la même stratégie. Russell laisse filer Verstappen, qui compte 7 secondes d’avance. Norris revient toujours à Hamilton.

Tournée 30/66

Après quelques tours serrés, Norris était désormais suffisamment proche et dépassait Hamilton. Perez retourne aux stands après avoir dépassé Ocon. Norris va maintenant attaquer Russell. A l’arrière, les pilotes chaussaient des pneus durs pour aller au bout. Magnifique passe de Norris sur Russell. Russell a protégé au virage 1 mais Norris a réussi à sortir. Russell n’abandonne pas et prend les devants. Norris insiste, c’est net entre les deux et Norris finit par passer.

À la fin du 36e tour, Russell effectuait son deuxième arrêt. Sainz aussi ! Pneus durs pour les deux. Ils sortent 7ème et 8ème, derrière Gasly. Russell dépasse Gasly assez rapidement et tentera de profiter du « bonus » de ses pneus pour gagner du temps sur Norris et Hamilton. Ocon est retourné aux stands. Il repart 14ème derrière Ricciardo. Gasly imite Ocon un tour plus tard et repart 10ème, en dur.

Ocon est sur Ricciardo et va tenter de le dépasser pour éviter de perdre du temps et potentiellement la 9ème ou la 8ème place en finale. C’est chose faite au 40ème tour. Gasly a dépassé Zhou pour la 9ème place. Russell se plaint déjà de la surchauffe de ses pneus. Cela pourrait être long avec 23 tours à jouer. A la fin du 43ème tour, Ricciardo plonge dans les stands. Course assez fade chez VCARB. Les pilotes sont 18ème et 19ème.

Hamilton dans les stands. Il repart derrière Sainz ! Mais tendre ?! Nous avons donc Verstappen, Norris, Leclerc, Piastri, Russell, Sainz, Hamilton, Perez, Gasly et Alonso pour le top 10. Alonso et Perez devraient s’arrêter et laisser passer l’Alpine. 2,8 secondes d’arrêt pour Verstappen ? Pas si bon pour Red Bull. Il laisse aussi tendre.

Tournée 45/66

Norris est invité à appuyer sur le bouton pour dépasser Verstappen dans les stands. Mais ça va être dur. Russell dépasse Piastri tandis que Hamilton dépasse Sainz. Piastri aux stands, pour les tendres aussi. Il reste moins de 20 tours et c’est très jouable. Norris plonge dans la ligne des stands à la fin du 47e tour. 3,6 secondes d’arrêt. Ce n’est pas bon non plus chez McLaren. Leclerc a imité Norris. Verstappen reprend la tête de la course.

Derrière, Norris émergeait juste devant Russell, heureusement pour le pilote McLaren. Hamilton est revenu vers Russell. Il est en soft quand Russell est en dur. Cela semble inégal sur le papier. Au 50e tour, on a donc Verstappen, Norris, Russell, Hamilton, Sainz, Leclerc, Piastri, Gasly, Ocon, Perez (qui vient de changer de pneus) pour le top 10. Perez pourrait dépasser les deux Alpine.

Allez, ça se passe déjà sur Ocon. Le pilote Alpine va désormais tenter de conserver sa 10e place, mais Hülkenberg revient sur lui. Le pilote Haas a une pénalité de 5 secondes, Ocon n’est donc pas obligé de se défendre bec et ongles jusqu’à la collision. Norris tape ses revêtements et on se demande s’il peut aller au bout comme ça.

Hamilton a dépassé Russell à l’extérieur au premier virage. Bon, on a un peu dit du mal, le GP est un peu animé pour une fois à Barcelone. Alonso dépasse Zhou. Mais l’Aston Matin est actuellement hors points. Chez Ferrari, nous avons inversé les positions. Sainz, en dur, laisse Leclerc passer en soft. 11 tours pour reprendre Russell qui compte 6,5 secondes d’avance.

Tournée 56/66

Hülkenberg est désormais légèrement derrière Ocon, en dehors du DRS. Devant, Norris a réalisé le tour le plus rapide de la course et continue de pousser. Mais il a 5 secondes de retard et 8 tours à faire. Perez est à 4,6 secondes de Gasly qui conserve sa 8ème place. Régulièrement, Gasly ne pourra pas faire mieux. Il pointe à 16 secondes de Piastri, 7ème. Leclerc rattrape Russell, mais comme Norris et Perez il a 4,5 secondes de retard et les softs vont commencer à s’aligner en termes de temps au tour.

Norris ne revient plus sur Verstappen. En revanche, Leclerc et Perez reviennent respectivement sur Russell et Gasly avec 3,5 secondes. Mais avec 4 tours et demi restants, cela semble très compromis. 2,2 secondes pour Leclerc ! 2 secondes pour Perez. Cela va animer le dernier tour.

Cela n’aura pas suffi à Leclerc. En revanche, Perez a réussi à dépasser Gasly.

Arrivée du Grand Prix d’Espagne 2024

61e victoire de Max Verstappen en carrière, la 7e de la saison. Joli grand prix plutôt animé pour le circuit de Barcelone. La leçon est que Norris et la McLaren semblent désormais très proches. La Red Bull a un « problème » avec ses suspensions qui oblige souvent Verstappen à éviter les gros vibreurs. Norris prend le point du tour le plus rapide de la course. Hamilton signe son premier podium de la saison et le premier depuis le GP du Mexique 2023 !

  1. Max Verstappen
  2. Lando NORRIS
  3. Lewis Hamilton
  4. Georges RUSSELL
  5. Charles LECLERC
  6. Carlos SAINZ
  7. Oscar PIASTRI
  8. Sergio PÉREZ
  9. Pierre GASLY
  10. Esteban OCON
  11. Nico HULKENBERG
  12. Fernando Alonso
  13. Guanyu ZHOU
  14. Lance PROMENADE
  15. Daniel RICCIARDO
  16. Valtteri BOTTAS
  17. Kévin MAGNUSSEN
  18. Alexander ALBON
  19. Yuki TSUNODA
  20. Logan SARGEANT

Classement des pilotes 2024

Lando Norris prend la 2e place du classement mondial devant Leclerc. Devant, Verstappen continue de creuser l’écart et compte désormais 69 points sur son dauphin. Derrière, les places ne changent pas, sauf Ocon qui dépasse Albon pour la 16ème place. Trois pilotes sont toujours Fanny.

  1. Max VERSTAPPEN 219 points
  2. Lando NORRIS 150 points
  3. Charles LECLERC 148 points
  4. Carlos SAINZ116 points
  5. Sergio PÉREZ 111 points
  6. Oscar PIASTRI 87 points
  7. George RUSSELL 81 points
  8. Lewis HAMILTON 70 points
  9. Fernando ALONSO41 points
  10. Yuki TSUNODA19 points
  11. Lance PROMENADE 17 points
  12. Daniel RICCIARDO 9 points
  13. Olivier BEARMAN 6 points
  14. Nico HULKENBERG 6 points
  15. Pierre GASLY 5 points
  16. Esteban OCON 3 points
  17. Alexander ALBON 2 points
  18. Kévin MAGNUSSEN 1 point
  19. Guanyu ZHOU 0 point
  20. Valtteri BOTTAS 0 point
  21. Logan SARGEANT 0 point

Classement stable 2024

Niveau constructeur, avec 29 points contre 18 pour Ferrari, Red Bull accroît son avance et compte désormais 60 points. C’est « faible » quand on voit la domination du début de saison, mais Perez n’est pas au niveau de son coéquipier. McLaren a marqué 25 points. Si l’équipe perd du terrain sur Red Bull, elle gagne du terrain sur Ferrari et confirme qu’elle est actuellement l’équipe de tête (plus de points sur les trois derniers GP que Red Bull).

Derrière, Alpine dépasse HAAS pour la 7ème place. Mais il faudra confirmer les bonnes choses constatées au Canada et en Espagne. Alpine marque 7 points en trois GP contre 8 au VCARB. 6ème place en fin de saison possible ?

  1. Red Bull 330 points
  2. Ferrari 270 points
  3. McLaren 237 points
  4. Mercedes151 points
  5. Aston Martin 58 points
  6. Application Visa Cash RB 28 points
  7. Alpin 8 points
  8. HAAS 7 points
  9. Williams 2 points
  10. Coup de pied Sauber 0 point
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT en démonstration, l’Espagne élimine la Géorgie et se qualifie pour les quarts de finale – .