Première preuve d’une exoplanète océanique révélée – .

Première preuve d’une exoplanète océanique révélée – .
Première preuve d’une exoplanète océanique révélée – .

Le télescope spatial James Webb (JWST) a réalisé une avancée majeure. Un groupe de planétologues du CNRS, en partenariat avec des astronomes de l’Université de Montréal, a récemment fourni des preuves tangibles de l’existence d’eau liquide sur l’exoplanète LHS1140b en utilisant les données du télescope.

Similaire à l’exoplanète LHS1140b, cette vue d’artiste montre à quoi pourrait ressembler l’exoplanète géante gazeuse WASP-43 b. Cette planète de la taille de Jupiter, située à environ 280 années-lumière, orbite autour de son étoile à une distance d’environ 1,3 million de kilomètres, effectuant une rotation complète toutes les 19,5 heures.

IMAGO/Images de couverture

Située à environ 48 années-lumière de notre système solaire dans la constellation de la Baleine, cette planète, nommée LHS1140b, a été soigneusement observée par différents télescopes au fil des années, mais c’est grâce aux capacités du JWST que sa nature océanique a pu être confirmée.

Cette découverte marque un tournant dans la recherche d’exoplanètes habitables. La confirmation de LHS1140b comme planète océanique ouvre des perspectives fascinantes pour la recherche de vie ailleurs dans l’Univers.

Ce résultat sera publié dans la revue The Astrophysical Journal Letters, soulignant l’importance de cette avancée scientifique.

Des observations précises et révélatrices

LHS1140b n’était pas complètement inconnu des astronomes. Les télescopes spatiaux Hubble, Spitzer, TESS, ainsi que l’instrument ESPRESSO du télescope VLT au Chili, avaient déjà permis de mesurer précisément sa masse et son rayon. Ces observations avaient révélé une faible densité, suggérant la présence possible d’une épaisse enveloppe d’hydrogène et d’hélium ou d’une grande quantité d’eau.

En décembre 2023, le JWST a utilisé son instrument NIRISS pour observer LHS1140b et a démontré que la planète avait perdu son enveloppe d’hydrogène et d’hélium.

Ces observations indiquent que la faible densité de la planète est due à une quantité d’eau bien plus importante que sur Terre. Compte tenu de la distance entre LHS1140b et son étoile, cette eau pourrait être au moins en partie sous forme liquide, formant ainsi des océans à la surface ou dans le sous-sol de la planète.

Perspectives d’avenir

LHS1140b, une « super-Terre » 1,7 fois plus grande et 5,6 fois plus massive que notre planète, fera l’objet de futures observations pour caractériser la composition chimique de son atmosphère. Les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur les conditions environnementales de cette exoplanète et les possibilités d’habitabilité.

Mais qui était James Webb ?

50 secondes pour comprendre pourquoi le super télescope spatial s’appelle James Webb !

28.09.2022

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un pack Honor 200 et Earbuds X6 à prix unique – .
NEXT Shadow of the Erdtree est-il trop difficile ? Les joueurs ont trouvé une solution pour le rendre plus facile… – .