Seek réunit 100 marques pour sa deuxième édition solo à Station Berlin – .

Seek réunit 100 marques pour sa deuxième édition solo à Station Berlin – .
Seek réunit 100 marques pour sa deuxième édition solo à Station Berlin – .

Traduit par

Clémentine Martin

Publié le

7 juillet 2024

Les 2 et 3 juillet, le salon a réuni les visiteurs professionnels à la Station Berlin am Gleisdrejeck pour découvrir les nouvelles collections printemps/été 2025 d’une centaine de marques.

FashionNetwork/Dorothée Thomas

La directrice du défilé de mode Marie-Luise Patzelt et la directrice de la création et de l’événement Maren Wiebus s’accordent à dire que la première édition autonome de Seek, qui a eu lieu en janvier 2024, a été un succès. Et qu’en est-il de la deuxième édition en juillet ? La première édition a réussi à rassembler environ 200 marques, mais cette deuxième édition de Seek a été largement écrémée, à peine six mois plus tard : un peu plus de 100 marques se sont partagées l’espace d’exposition à Gleisdrejeck. L’espace inoccupé par les exposants a cependant été utilisé pour accueillir des expositions de partenaires tels que Citeye, l’association portugaise à but non lucratif pour la promotion du développement technique et technologique dans l’industrie du textile et de l’habillement.

FashionNetwork/Dorothée Thomas

« Il est un peu trop facile de juger Seek uniquement sur la base de sa taille et du nombre d’exposants et de visiteurs. À l’heure actuelle, tous les changements sont aussi d’énormes opportunités qui ouvrent de nouvelles possibilités. Nous nous rapprochons tous. Des conversations directes, régulières, honnêtes et amicales ont toujours été l’argument différenciant de Seek. Il n’existe pas de solution universelle. Les demandes et les besoins de nos clients sont très divers. L’avenir de Seek doit être réaliste, très flexible, orienté vers les solutions et créatif », déclare Marie-Luise Patzelt.

CHERCHER

Comme lors de l’édition de janvier, Seek s’est associé à la plateforme Union Showroom pour attirer un public international dans la capitale avec l’événement « The Junction » (du 30 juin au 3 juillet). L’espace d’exposition a réuni douze marques et agences internationales : Adsum, Arrow Moccasin, Caro, Dubbleware, Frizmworks, Goodies Sportive, Hen’s Teeth, Mazi Untitled, Nudie Jeans, Pendleton Woolen Mills, Poten, Rostersox, Sandmann, Swiss Denim Freak et US Rubber Co. Le portefeuille de marques de Seek a une fois de plus laissé une large place aux jeunes talents de la mode et du lifestyle, ainsi qu’aux marques durables et de vêtements d’extérieur, aux marques traditionnelles et au streetwear. Il n’y avait pas d’espace séparé pour les tables rondes lors de cette deuxième édition. Mais les cafés et les espaces de détente invitaient les visiteurs à échanger des idées.

De nombreuses marques ayant participé à la première édition sont revenues pour la deuxième, comme la marque néerlandaise Kings of Indigo. Les représentants de la marque ont remarqué et apprécié l’aménagement plus raffiné de l’espace d’exposition et se sont réjouis de la réponse des partenaires potentiels. Kings of Indigo a même proposé un atelier de recyclage des articles en denim usagés.

FashionNetwork/Dorothée Thomas

« Seek a un peu réduit ses effectifs par rapport à la saison dernière, mais nous avons quand même eu une activité assez intense. Nos partenaires existants nous ont rendu visite ainsi que de nouveaux clients. Nous ne sommes pas déçus de l’impact jusqu’à présent, mais l’ambiance était plus calme. L’Allemagne reste l’un de nos principaux marchés. Mais nous nous développons également dans de nouveaux pays. Nous avons de nouveaux agents aux États-Unis, au Danemark et dans l’ouest de la France. Cette saison va être passionnante pour nous », déclare Mijke de Vette, directrice marketing et commerciale chez Kings of Indigo.

Le développement durable toujours en vue

Selon l’organisation, environ 41 % des exposants de la deuxième édition ont adhéré au Conscious Club. L’objectif de cette association n’est pas seulement de promouvoir une production plus respectueuse de l’environnement : elle propose également des solutions concrètes en ce sens. En association avec le cabinet de conseil stratégique Studio MM04 et Ivalo.com, Seek a mis en place une procédure de validation de la démarche éco-responsable à 360° pour les marques. Cet outil propose une évaluation de la performance environnementale des marques et des conseils pour l’améliorer. Tous les exposants peuvent encore utiliser l’outil jusqu’au 31 juillet.

L’allemande Vlace fait partie des nouvelles marques durables. Sa fondatrice, Viola Weller, a présenté pour la première fois sa collection de baskets vegan à Seek. « Nous sommes de Mannheim et nous produisons au Portugal. Nos matériaux sont fabriqués à partir de fruits : le talon est fabriqué à partir de déchets d’orange de Sicile. » Le prix est fixé à 195 euros et les produits sont destinés à tous les sexes, disponibles dans les tailles 36 à 46. Nous présentons également une collaboration avec [le fabricant de smoothies] « Innocent. Nous espérions entrer en contact avec des magasins plus grands, comme KaDeWe ou Breuninger, mais il y a plus de petits magasins ici. C’est assez calme. Je suis venue au Seek en tant que visiteuse il y a environ cinq ans et je dois admettre que je suis un peu déçue », admet Viola Weller.

FashionNetwork/Dorothée Thomas

Synergies avec la Fashion Week de Berlin

Des synergies ont de nouveau été recherchées avec la Berlin Fashion Week par le biais de partenariats stratégiques. L’événement s’est déroulé aux mêmes dates, du 1er au 4 juillet. La coopération avec le Fashion Council Germany a été encore intensifiée. Dans le cadre de cette alliance, le salon a organisé un déjeuner commun pour les acheteurs et les journalistes internationaux avec la Fashion Week, sous la direction du FCG. Seek a également renouvelé sa collaboration avec 202030 – The Berlin Fashion Summit. Cette fois, le sommet a pris le contrôle de Bikini Berlin. Lors de la table ronde organisée par Seek avec Cheryll Mühlen (J’N’C), Thimo Schwenzfeier (Conscious Fashion Store Berlin), Nike de Schryver (COSH!) et Guillermo Verela (Twothirds), les discussions ont porté sur le marketing durable sans compromettre l’intégrité.

« Je pense qu’il n’y a pas de moyen plus efficace et plus agréable de se rencontrer et d’avancer ensemble que ce que nous avons fait pendant ces deux jours avec Seek (…). En accord avec nos partenaires, nous avons trouvé des moyens de mesurer efficacement l’empreinte environnementale et de mettre en avant les marques et leurs actions. Seek est un gage d’implication et de connexion », conclut Maren Wiebus.

Les organisateurs du salon présenteront prochainement « un nouveau concept et un nouveau lieu qui offriront aux marques et aux agences des espaces, des configurations et des périodes de vente individualisées, capables de répondre au calendrier international chargé, aux contraintes des cycles de production et de distribution et aux différentes stratégies de vente ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2024 FashionNetwork.com

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Test du Chemin de la Déesse – .
NEXT la bêta publique est disponible – .