le site pirate change de nom, d’adresse et d’interface

Darkino vient de céder sa place à DarkiWorld. Le célèbre site français qui propose du contenu piraté en téléchargement et en streaming fait peau neuve avec de nombreuses améliorations et des ambitions évidentes.

Les habitués de Darkino ont eu droit à une drôle de surprise ce mercredi 19 juin 2024. En visitant le célèbre site pirate, ils ont été accueillis par un simple SMS les informant d’une transformation radicale et les renvoyant vers DarkiWorld, son nouveau remplaçant. Sans donner beaucoup d’explications sur les raisons de ce changement, les administrateurs de la plateforme promettent une interface modernisée, avec une navigation plus intuitive et un design épuré, un contenu enrichi et des fonctions plus avancées. Une refonte complète pour un site qui a déjà connu plusieurs évolutions et transformations depuis son arrivée surprise en prenant « officiellement » le relais du célèbre Tirexo et de ses éphémères successeurs – PapaFlix et Palixi – fin 2022 (voir notre article).

Déjà opérationnel, DarkiWorld arbore en réalité une interface plus épurée que celle de Darkino, avec, comme toujours, un curieux mélange de français et d’anglais. La page principale propose une sélection de nouveautés sous forme de grandes vignettes, avec des notes, tandis qu’une liste de catégories est affichée en haut, sous forme de menu (Films, Séries, Anime, Jeux, Apps, Musique, Ebooks, etc. ). Allez Darkino, nous disposons également d’un moteur de recherche et de divers filtres pour affiner les requêtes avec de nombreux paramètres.

© CCM

Chaque contenu proposé possède sa propre fiche descriptive, à l’instar des plateformes de streaming ou des sites comme AlloCiné, avec par exemple pour les films, l’année de sortie, de diffusion, un résumé, un extrait vidéo, etc. Contrairement à Darkino, les liens de téléchargement ne sont pas immédiatement visibles. : il faut cliquer sur le bouton Regarder maintenant pour découvrir un mode de visualisation en streaming mais aussi des liens vers les services d’hébergement de fichiers habituels (Darkibox, la plateforme « home », 1File, Turbobit, etc.).

On ne sait toujours pas combien de temps DarkiWorld résistera aux attaques des ayants droit qui ne manqueront pas d’exiger des mesures de bannissement et de blocage comme ce fut le cas récemment pour de nombreux sites pirates (voir notre article). Mais, pour l’heure, tout laisse penser que les affaires vont bien pour cette plateforme qui fait désormais office de référence en France pour les amateurs de téléchargement et de streaming illégaux.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le festival bernois du Gurten attire les foules sous le soleil – .
NEXT C’est la fin de l’inclusivité et de l’égalité chez Microsoft – .