En intelligence artificielle, la course aux modèles les plus performants pour rattraper OpenAI

En intelligence artificielle, la course aux modèles les plus performants pour rattraper OpenAI
En intelligence artificielle, la course aux modèles les plus performants pour rattraper OpenAI

Lorsqu’on soulève le capot d’une IA pour vérifier les mécaniques qui la pilotent, on a parfois des surprises. Le Copilot de Microsoft, par exemple, ne fonctionne pas avec Phy, la machinerie interne, mais avec ChatGPT, développé par OpenAI. Fin 2022, l’arrivée fracassante de ce chatbot » a même poussé Google, dont les laboratoires ont pourtant énormément contribué aux avancées de l’IA générative dans les années 2010.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés IA : comment la technologie intègre progressivement nos vies personnelles et professionnelles

Ajouter à vos sélections

Que Microsoft fasse confiance à OpenAI n’est pas surprenant : le géant du logiciel y a investi 13 milliards de dollars (environ 12,1 milliards d’euros). ChatGPT compte d’autres partenaires prestigieux qui démontrent l’estime du secteur, à commencer par Apple, qui l’a choisi pour co-diriger sa future Apple Intelligence, aux côtés d’autres IA internes.

À l’heure actuelle, l’écart est grand entre les meilleures mécaniques génératives, qui portent le nom scientifique de Large Language Models (LLM), et leurs poursuivants. Les performances de ces LLM sont scrutées, des dizaines de tests mesurent leur compréhension, leur logique, leurs capacités de traduction, leur rapidité, etc. Sans oublier leurs taux d’erreur.

Un ton plus empathique

Dans le monde de la technologie, une course est en cours pour rattraper OpenAI. Google a travaillé dur et son IA Gemini est désormais l’une des meilleures. Meta a récemment révélé qu’en 2023, ses investissements dans l’IA s’élevaient à environ 35 milliards de dollars. Et les start-up, qui multiplient les levées de fonds, ne sont pas en reste.

La plupart des sociétés d’édition LLM qui se démarquent lors des tests sont basées en Californie. Antropic, l’éditeur de Claude, a levé 4 milliards de dollars auprès d’Amazon en 2023. Reka, qui a créé Core, a reçu 60 millions de dollars de financement la même année lorsque Palmyra, publié par Writer, a levé 100 millions de dollars. dollars. Inflection, le créateur de Pi, une IA au ton plus empathique et aux réponses personnalisées basées sur les intérêts de chaque utilisateur, a levé 1,3 milliard de dollars il y a un an.

En France, la jeune société Mistral a récemment levé 600 millions d’euros auprès d’investisseurs français et américains, valorisant l’entreprise à 5,8 milliards d’euros. Ses LLM sont bien reconnus par les chercheurs internationaux en IA et occupent une place élevée dans les classements.

Rédiger des brouillons

On retrouve également l’un des modèles Mistral sous le capot du chatbot le populaire américain Perplexity, qui l’utilise en alternance avec le LLM de Meta, nommé Llama. Deux modèles choisis car open source : certaines entreprises peuvent les réutiliser et les modifier librement. Le lama a également fait des dizaines de bébés, même jusqu’en Chine, révèle le New York Times.

Il vous reste 18,36% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ziarat et Ashura Ziarat et Ashura pour Android
NEXT Comment le campus de Bordeaux a apporté sa contribution – .