un retour à la finesse

Oppo revient en France avec le Reno 12 Pro, un smartphone milieu de gamme que l’on a déjà pu prendre en main. Voici nos impressions ainsi que nos premiers résultats de tests.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

Le Reno 12 Pro est officiellement en route vers la France. Oppo a choisi un modèle milieu de gamme pour se relancer en France. Un choix périlleux tant ce segment est compétitif.

Après un an d’absence, le constructeur chinois revient sur le devant de la scène en France avec deux smartphones dans une première salve : les Reno 12 et Reno 12 Pro. Nous avons reçu ce dernier avant sa présentation, mais pas assez longtemps avant pour vous proposer un test qualité complet. Commençons donc par un aperçu général.

Une conception légère

Et la première impression à la sortie du carton est loin d’être mauvaise. Le Reno 12 Pro est léger et fin : 7,4 mm pour 180 grammes. Bien que son écran de 6,7 pouces soit assez grand de par son format, il tient très bien en main.

On apprécie surtout son panneau incurvé sur les quatre bords. Ce n’est pas aussi prononcé que sur un Find X5 Pro par exemple, mais le résultat est bon et permet de contraster avec la rectitude du entourage en plastique chromé. Notons au passage que l’affichage couvre 93,5% de la façade. Toutefois, le cadre noir qui l’entoure est parfaitement symétrique.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

La dalle Reno 12 Pro est recouverte de Gorilla Glass Victus 2, la dernière génération de protection de Corning que l’on retrouve plus couramment sur les smartphones haut de gamme. Pour continuer avec la sécurité physique de l’appareil, ajoutons qu’il est certifié IP65.

Comme dit plus haut, le contour du smartphone est en plastique. Les boutons de volume et d’alimentation sont situés sur la tranche droite. On a droit à des haut-parleurs stéréo et le tiroir SIM se trouve en partie basse. Et première remarque négative, son trou d’ouverture peut être confondu avec le microphone qui se situe de l’autre côté du tiroir SIM. En effet, si vous n’y faites pas attention, vous pourriez très bien endommager le micro du Reno 12 Pro en utilisant le mauvais trou.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

L’arrière de l’appareil est en verre dépoli. Même s’il capte les empreintes digitales, il offre une meilleure adhérence que le verre brillant.

Notre modèle de test est en finition argentée avec des reflets violets, mais il existe également une finition noire qui joue sur plusieurs niveaux de textures avec un bandeau noir arborant le logo Oppo.

Enfin, la face arrière du Reno 12 Pro est occupée par un module photo rectangulaire réhaussé par un cadre strié. En pensant au Find X3 ou au Find X5, on peut critiquer l’intégration de ce bloc photo. Il semble qu’il ait été ajouté après l’étude de la conception.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

Le Reno 12 Pro dispose de trois capteurs :

  • un grand angle stabilisé de 50 Mpx (f/1,8) ;
  • un ultra grand angle de 8 Mpx (f/2,2) ;
  • un téléobjectif de 50 Mpx (f/2.0) (optique x2, numérique x20) ;
  • un capteur selfie de 50 Mpx (f/2.0).

Nous ne manquerons pas d’étendre ses capacités lors de notre test complet.

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Malgré le peu de temps dont nous disposions avant l’annonce du Reno 12 Pro, nous avons quand même réussi à effectuer quelques-unes de nos mesures. Écran, performances, autonomie, voici nos premiers résultats.

Un écran parfait

En sortie de boîte, l’écran Reno 12 Pro offre un rendu honnête bien qu’un peu trop froid. Mais vous pouvez obtenir bien mieux en sélectionnant le mode colorimétrique Cinématique dans les paramètres d’affichage.

Là, on obtient une image parfaitement calibrée avec une température de 6276K pour une cible de 6500K (lumière du jour). Les couleurs sont impeccables avec un DeltaE moyen mesuré à 2,32 sans aucun mauvais éclat de couleur. Pour référence, en dessous de 3, on juge que l’œil humain ne voit plus les différences.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

Et pour rester sur la couleur, ajoutons que ce mode cinématique reproduit très largement les trois espaces colorimétriques de nos tests réalisés avec le logiciel Calman et notre sonde X-rite i1Display. 151% de BT-709, 101% de DCI-P3 et 68% de BT-2020. De très bonnes mesures notamment sur le BT-2020 qui est réputé compliqué à couvrir.

On élimine le contraste qui tend vers l’infini puisqu’on est sur une dalle Amoled. La luminosité maximale est mesurée à 1216 nits. C’est suffisant pour une utilisation en extérieur en plein soleil.

Avec de tels résultats, l’Oppo Reno 12 Pro possède l’un des meilleurs écrans du marché. C’est un modèle que beaucoup de ses concurrents devraient suivre dans ce segment de prix.

Effectue

Le Reno 12 Pro bat au rythme d’un Dimensity 7300, un SoC octa-core récemment lancé par Mediatek. C’est le successeur du 7050 que l’on retrouve notamment dans le Realme 11 Pro ou encore le Reno11 Pro. Dans le Reno 12 Pro, il est livré avec 12 Go de RAM.

Mais ce combo ne lui permet pas de rivaliser avec les Pixel 8a et les Galaxy A55, du moins d’un point de vue graphique. Dans le benchmark Geekbench GPU ou dans 3DMark, il est à la traîne.

Oppo Reno 12 Pro // Source : Robin Wycke

Il rattrape un peu son retard pour les opérations courantes qui nécessitent peu ou pas de gestion graphique. PCMark lui permet également de devancer ses concurrents directs. À l’usage, le Reno 12 Pro est assez fluide. Je dis « assez » puisque j’ai quand même remarqué quelques ralentissements lors de la navigation dans le système.

Ces premiers retours ne sont pas très élogieux pour les performances du nouveau smartphone d’Oppo. Toutefois, les tests doivent être approfondis et nous ne sommes pas non plus à l’abri d’une mise à jour de dernière minute.

Très bonne autonomie

Le Reno 12 Pro est équipé d’une batterie de 4880 mAh. Difficile de juger de son autonomie en usage réel dans le temps qui nous est imparti.

Nous avons cependant pu le soumettre à notre protocole de test ViSer. Il a fallu 14 heures 28 minutes pour passer de 100 % à 10 %. Un très bon résultat qui le place devant le Samsung Galaxy A55 et le Google Pixel 8a qui boxent tous deux dans la même catégorie. En théorie, il devrait tenir deux jours loin d’une prise de courant. Un test en utilisation réelle le confirmera.

Le Reno 12 Pro est compatible avec la recharge rapide d’Oppo, la SuperVooc 3 qui monte jusqu’à 80 Watts. Cependant, l’alimentation doit être achetée séparément.

ColorOS, logiciel du bonheur

ColorOS est un logiciel qui combine la simplicité de Pixel Experience de Google avec la profusion de petits réglages que l’on peut avoir chez Samsung ou Xiaomi avec beaucoup de personnalisation possible. Les menus sont bien ordonnés et il faut parcourir les sections pour retrouver ces réglages moins importants. En revanche, il faut savoir contourner les spams que vous rencontrez au premier démarrage. L’apanage des smartphones milieu de gamme et les constructeurs chinois en sont friands.

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

ColorOS 14.1 apporte son lot de fonctions d’intelligence artificielle et le Reno 12 Pro en profite, tout comme le Reno 12. La volonté du constructeur chinois est de démocratiser l’intelligence artificielle en la proposant en dehors des smartphones haut de gamme.

Ainsi, nous disposons d’une fonction équivalente à la gomme magique de Google (AI Eraser 2.0). Dans un deuxième temps, suivront AI Best Face qui permet de mélanger plusieurs photos pour n’avoir que de bons visages, AI Clear Face pour apporter de la netteté aux photos floues, ou encore AI Studio qui modifie drastiquement le thème d’une photo.

Oppo Reno12 Pro // Source : Robin Wycke

Oppo Reno12 Pro // Source : Robin Wycke

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR - Frandroid

Oppo Reno12 Pro // Source : ElR – Frandroid

Tout cela est pour la partie photo, mais il existe aussi AI Toolbox qui se base sur Google Gemini. Cet ensemble de fonctionnalités d’IA générative sera bientôt disponible et contient AI Writer (prédiction de texte pour les réseaux sociaux), AI Speak et AI Summary (pour résumer du texte) et AI Recording Summary (pour résumer un enregistrement audio au format texte).

ColorOS semble très généreux, mais il présente un défaut sur le Reno 12 Pro (et le Reno 12). Il ne sera mis à jour que pendant deux ans, jusqu’à Android 16. Les mises à jour de sécurité durent trois ans. C’est très — trop — court.

Prix ​​​​et date de sortie du Oppo Reno 12 Pro

Nous étions habitués aux Reno chers, trop chers. Le Reno 8 Pro est sorti à 800 euros pour référence. Eh bien pour son retour en Europe, Oppo casse les prix et affiche le Reno 12 Pro à 549,90 €. Comme on pouvait s’y attendre en termes de performances, cela le compare au Google Pixel 8a et au Galaxy A55 de Samsung.

On a hâte de le pousser encore plus loin pour avoir une idée plus précise de ce qu’il se passe. Le Reno 12 Pro sera disponible en précommande le 20 juin à 12h00. Les premières livraisons seront effectuées début juillet.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vos données personnelles circulent-elles sur le dark web ? Google vous permettra bientôt de les consulter – .
NEXT Moteur radial – Définition et explications – .