Le gel d’eau découvert à l’équateur de Mars offre une nouvelle opportunité de rechercher la vie

Le gel d’eau découvert à l’équateur de Mars offre une nouvelle opportunité de rechercher la vie
Le gel d’eau découvert à l’équateur de Mars offre une nouvelle opportunité de rechercher la vie

Le givre s’accumule sur les plus hauts sommets martiens… près de l’équateur, la zone la plus ensoleillée de Mars. Une surprise pour les chercheurs.

Givre sur l’Olympe de Mons

La présence de givre sur la planète rouge est connue depuis une cinquantaine d’années, grâce aux données collectées par l’atterrisseur Viking 2 de la NASA. Mais jusqu’à présent, les gelées découvertes se limitaient aux régions particulièrement ombragées. Aujourd’hui, des chercheurs rapportent que les observations des sondes européennes ExoMars Trace Gas Orbiter et MarsExpress indiquent l’existence de givre au sommet des volcans situés sur le dôme de Tharsis sur lequel repose l’Olympus Mons, le plus haut volcan du système solaire.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Une présence inattendue

La glace découverte n’aurait qu’un dixième de millimètre d’épaisseur. Mais étant donné qu’il recouvre de nombreux sommets, tout le gel à l’équateur équivaudrait quand même à 150 000 tonnes d’eau. Avant cette observation, les chercheurs pensaient qu’il était impossible que du givre se forme autour de l’équateur de Mars en raison de l’ensoleillement et de la faible atmosphère, 200 fois plus faible que sur Terre. La combinaison de ces deux facteurs évite une baisse trop brutale de la température, qui est généralement à peu près la même entre les plaines et les sommets.

Cette glace d’eau n’est pas présente tout au long de la journée : elle fond lorsque le soleil brille trop, et se reforme la nuit pour disparaître à nouveau au lever du jour. Pour l’instant, on ne sait pas si ce gel est présent tout au long d’une année martienne, les observations n’ayant pu être faites qu’à la fin de l’hiver.

La quête de la vie sur Mars

En attendant, cette découverte de la formation de givre à haute altitude de l’équateur de Mars est une aubaine pour les scientifiques, car elle devrait leur permettre de mieux comprendre les schémas du cycle de l’eau sur la planète rouge. De plus, la capacité de la glace d’eau à se former lorsque les conditions semblent initialement inappropriées améliore notre compréhension de l’environnement martien.

Surtout, la découverte d’une nouvelle source d’eau sur Mars, solvant nécessaire à l’émergence de la vie telle que nous la connaissons, offre une nouvelle opportunité pour rechercher la vie extraterrestre dans le système solaire.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les clients Prime bénéficient de 39 % de réduction sur cet extenseur Wi-Fi conçu par Amazon – .
NEXT OpenAI lance un GPT critique pour corriger GPT-4 – .