Nouveau vol d’essai de Starship, la mégafusée de SpaceX, le 5 juin

Nouveau vol d’essai de Starship, la mégafusée de SpaceX, le 5 juin
Nouveau vol d’essai de Starship, la mégafusée de SpaceX, le 5 juin

Starship, la fusée la plus puissante du monde, destinée aux voyages vers la Lune et Mars, tentera un nouveau vol le 5 juin, a annoncé vendredi SpaceX, son constructeur.

• Lire aussi : SpaceX a « perdu » son Starship à la fin du troisième vol d’essai

• Lire aussi : SpaceX vise un 3e vol d’essai de sa méga-fusée Starship la semaine prochaine

La fenêtre de tir depuis la base spatiale Starbase, à Boca Chica, à l’extrême sud du Texas, débute à 7 heures locales (12 heures GMT), sous réserve du feu vert du régulateur américain du trafic aérien (FAA).

Il s’agira du quatrième test de la plus grande fusée du monde, longue d’environ 120 mètres.

SpaceX mise sur Starship pour atteindre son objectif de faire de l’humanité une espèce multiplanétaire, en l’installant sur Mars.

Son développement est également très important pour la NASA, qui compte sur ce vaisseau pour poser ses astronautes sur la Lune lors de sa mission Artemis 3, prévue en 2026.

Les trois premiers tests ont abouti à la destruction du Starship, des risques acceptables pour SpaceX dont la stratégie de développement privilégie la rapidité avec les tests successifs. Ceux-ci permettent à l’entreprise d’apporter des modifications rapides à sa machine.

La fusée est composée de deux étages : l’étage de propulsion Super Heavy et, au-dessus, le Starship, qui par extension donne son nom à l’ensemble de la fusée.

“Le quatrième vol d’essai nous permet de passer de l’orbite à la démonstration de la capacité de retour et de réutilisation du Starship et du Super Heavy”, a déclaré SpaceX dans un communiqué.

La trajectoire de vol est similaire à celle choisie pour le troisième test qui a eu lieu en mars. Starship avait volé la moitié du tour du monde avant d’exploser en rentrant dans l’atmosphère au-dessus de l’océan Indien.

Cette fois, SpaceX espère un atterrissage en douceur du Super Heavy dans le golfe du Mexique et une « entrée contrôlée » dans l’atmosphère de l’engin.

A terme, Starship, qui est encore un prototype, doit être entièrement réutilisable.

Le développement des fusées Falcon de SpaceX, qui dominent aujourd’hui le marché américain des lancements avec 96 missions réussies en 2023, reposait également sur de multiples tests apparemment ratés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les AirPods Pro 2 sont à un prix imbattable sur le site du géant du e-commerce
NEXT Qui a vu la météorite ? Des scientifiques à la recherche d’un éboulis dans le Maine-et-Loire