« J’ai 18 ans, je n’ai pas de smartphone et je vais très bien » – Témoignage – .

« J’ai 18 ans, je n’ai pas de smartphone et je vais très bien » – Témoignage – .
« J’ai 18 ans, je n’ai pas de smartphone et je vais très bien » – Témoignage – .

Pourquoi j’en ai eu marre du smartphone

Sur les réseaux, j’ai surtout vu des vidéos au contenu semi-humoristique ou divertissant, plus rarement sur des sujets qui m’intéressent beaucoup comme les mathématiques. D’une manière générale, je pense que les gens surestiment la proportion de vidéos qui apportent quelque chose intellectuellement, non seulement parce que c’est ce dont ils se souviennent, mais aussi pour se convaincre que leur utilisation du téléphone n’est pas si stupide.

En utilisant mon smartphone, je me suis rendu compte que le temps passé sur mon téléphone portable ne servait pas à grand-chose. On dit que cela aide à tuer l’ennui, mais cela a quand même des effets sur l’attention et la mémoire. J’ai rapidement supprimé TikTok, qui ne propose que du scroll, mais j’ai gardé Instagram (j’utilise la messagerie pour communiquer avec mes amis), et YouTube, qui propose beaucoup de vidéos qui m’intéressent.

Convaincu des effets négatifs de cet objet, j’ai commencé à réduire mon temps d’utilisation. J’arrivais à m’en passer de plus en plus souvent, par exemple en ne le prenant pas pour aller en cours dans la journée. Récemment, je me suis dit que je pouvais m’en passer complètement et je m’en suis débarrassé. Le changement s’est produit assez facilement.

Je me dis que ne pas pouvoir créer de lien avec des gens qui sont constamment au téléphone est une bonne chose. C’est du tri automatique » qui me guide vers des personnes plus intéressantes avec qui je discute d’intérêts assez théoriques. Psychologie, politique, mathématiques… Ou tout simplement notre vie au sens large.

Par contre, quand je dis que je n’ai pas de téléphone, les gens ne réagissent pas beaucoup. Je n’ai pas l’impression que ma décision soit totalement en contradiction avec les valeurs de ma génération. Je ne connais personne qui soit prêt à défendre les avantages du smartphone, et bien que son usage soit extrêmement répandu, il n’est soutenu par aucune idée cohérente ; Je pense que les gens utilisent le téléphone par habitude.

En tout cas, mon choix n’a jamais été critiqué et certains semblent l’apprécier. Sauf peut-être mes parents, à qui j’ai dit que j’avais perdu mon téléphone portable pour qu’ils ne me dérangent pas et ne me poussent pas à en acheter un. Je pense qu’ils ne comprendraient pas mon initiative et je ne veux pas être critiqué dans toutes les situations, car avoir un téléphone portable aurait été plus facile.

Pour communiquer avec les autres, j’utilise principalement mon ordinateur mais je pense revenir prochainement au téléphone à clapet. Je ne vois pas l’intérêt de revenir au smartphone, et en plus, les applications sont vouées à devenir de plus en plus addictives. La seule hypothèse probable à mes yeux est que le problème devienne si grave que les pouvoirs publics décident d’intervenir (comme c’est le cas en Chine, avec la limitation du nombre d’heures de jeux vidéo pour les mineurs), ce qui n’est pas non plus particulièrement encourageant. …

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Apple travaille sur une nouvelle version du Vision Pro
NEXT Une Maison des Vins à La Havane