Pour lutter contre le réchauffement climatique, les scientifiques veulent créer une nouvelle plante utilisant l’intelligence artificielle

Pour lutter contre le réchauffement climatique, les scientifiques veulent créer une nouvelle plante utilisant l’intelligence artificielle
Pour lutter contre le réchauffement climatique, les scientifiques veulent créer une nouvelle plante utilisant l’intelligence artificielle

Aujourd’hui, l’Intelligence Artificielle fait partie de notre quotidien à tous. Bien qu’il soit souvent mal utilisé, L’IA peut parfois faire des miracles. C’est aussi ce qu’ont tenté de faire les scientifiques de l’Institut Salk, après les déclarations du GIEC concernant les très grandes importance d’éliminer le carbone de l’atmosphère afin de lutter contre le réchauffement climatique et la hausse des températures dans le monde. C’est donc dans ce contexte qu’ils ont décidé d’exploiter tout le potentiel des plantes, capables d’extraire le dioxyde de carbone de l’air.

Découvrez notre dernier podcast

Une nouvelle usine créée grâce à l’IA pour lutter contre le réchauffement climatique

Vous l’aurez compris, les scientifiques de l’Institut Salk veulent alors créer une nouvelle plante pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour ce faire, ils utilisent un tout nouvel outil d’intelligence artificielle appelé SLEAP, créé par Talmo Pereira, membre du Salk Institute. Même si au départ, le logiciel était destiné à suivre les mouvements des animauxavec l’association du professeur Wolfgang Busch, spécialiste des plantes, l’outil pourrait être appliqué aux plantes.

Ainsi, dans une étude publiée dans Phénomique des plantesles deux scientifiques nous disent que grâce à SLEAP, ils analysé avec succès les phénotypes des racines des plantes, ce qui était beaucoup plus difficile à réaliser auparavant. Une belle avancée, qui permettait alors de savoir quels gènes sont les plus bénéfiques pour la conception des plantes.

SLEAP, une nouvelle Intelligence Artificielle

Oui, grâce à SLEAP, le travail a été beaucoup plus efficace et plus simple. Avant cela, si les chercheurs voulaient étudier une plante, ils ont dû le faire très soigneusement. Désormais, le logiciel SLEAP permet de lire une image très simplement, sans avoir à tout décortiquer.

Elizabeth Berrigan, première auteure de l’étude dans le laboratoire de M. Busch, a alors déclaré :

Nous avons déjà pu créer le catalogue le plus complet de phénotypes du système racinaire des plantes à ce jour, ce qui accélère réellement nos recherches pour créer des plantes capables de capter le carbone et de lutter contre le changement climatique.

Une prouesse rendue possible grâce au développement des sleap-roots, qui vous permettent d’aborder la profondeur, la masse et l’angle de croissance de la plante. Aujourd’hui, le séquençage des plantes est dix fois plus rapide que le système précédent, accélérant ainsi considérablement la recherche.

L’objectif est alors de savoir quelles plantes sont les plus susceptibles de retenir du carbone, et le plus longtemps, finalementen créer de nouveaux.

Source utilisée :L’intelligence artificielle aide les scientifiques à concevoir des plantes pour lutter contre le changement climatique (phys.org)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un nouveau flash cobra pour les hybrides Canon EOS R
NEXT Des scientifiques surpris confirment que la rotation du noyau interne de la Terre a ralenti : les conséquences ! – .