A 16 ans, ce lycéen s’apprête à commercialiser un téléphone anti-harcèlement

A 16 ans, ce lycéen s’apprête à commercialiser un téléphone anti-harcèlement
A 16 ans, ce lycéen s’apprête à commercialiser un téléphone anti-harcèlement

Cela ressemble à un smartphone, mais ce n’est pas un smartphone. « The Phone », c’est l’idée d’un lycéen et de sa mère pour lutter contre le harcèlement et limiter l’usage des écrans.

L’idée est venue à l’adolescent lorsqu’il s’est rendu compte que son petit frère était harcelé et était complètement accro à son smartphone, explique-t-il au Figaro.

Viktor, élève au lycée franco-allemand de Buc, dans les Yvelines, décide alors avec sa mère, entrepreneuse, de créer un téléphone au look de smartphone, mais aux fonctionnalités ultra réduites : appels, messages, répertoire, paramètres. Et c’est tout. Pas d’applications, d’appareil photo, de GPS ou même d’alarme.

Le duo entend combler un vide sur le marché : un téléphone « bridé », mais sans le look démodé des appareils à clapet. Les parents sont rassurés, et les enfants et pré-adolescents ne sont pas stigmatisés dans la cour de récréation.

Comment ça fonctionne? “Nous avons opté pour un téléphone Android, auquel nous avons ajouté une surcouche, qui le restreint au maximum.», précise le lycéen au Figaro.

Si le duo envisageait de faire fabriquer leur produit en France, ils ont rencontré des problèmes de supply chain et de coûts. Pour pouvoir proposer leur téléphone à un prix raisonnable, les deux entrepreneurs sont passés par la case Chine.

Le Téléphone sera vendu au prix de 100 euros.

La production de masse du téléphone devrait démarrer cet été.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Huawei lance de nouvelles mises à jour pour deux modèles de montres intelligentes
NEXT Une grande nouveauté va bientôt arriver sur WhatsApp