Une exoplanète découverte en orbite autour d’une étoile ultra-froide – rts.ch

Une exoplanète découverte en orbite autour d’une étoile ultra-froide – rts.ch
Une exoplanète découverte en orbite autour d’une étoile ultra-froide – rts.ch

Une planète de la taille de la Terre en orbite autour d’une naine rouge, une étoile beaucoup plus froide et beaucoup plus petite que notre Soleil, a été découverte par une équipe internationale d’astronomes comprenant des scientifiques des universités de Genève et de Berne.

Cette nouvelle exoplanète s’appelle Speculoos-3 b et est située à environ 55 années-lumière de la Terre : une distance relativement proche à l’échelle astronomique, souligne l’UNIGE dans un communiqué publié mercredi.

Vue d’artiste de l’exoplanète Speculoos-3 b en orbite autour de son étoile. La planète est aussi grande que la Terre, tandis que son étoile est légèrement plus grande que Jupiter, mais beaucoup plus massive. [Université de Liège – Lionel Garcia]

Sa taille est la seule comparaison possible avec notre Terre ; Ce n’est que la deuxième fois que des scientifiques découvrent une exoplanète de ce type autour d’une naine rouge. C’est une prouesse en soi, car l’étoile Speculoos-3 est mille fois moins lumineuse que le Soleil.

Speculoos-3 b fait le tour de son étoile en 17 heures et est bloqué par rapport à elle par ce qu’on appelle les effets de marée : cela signifie qu’il présente toujours la même face à son étoile, comme la Lune avec la Terre. Son orbite très courte signifie qu’il est « littéralement bombardé de rayonnements de haute énergie ».

L’exoplanète n’évolue donc pas dans la zone dite habitable, permettant la présence d’eau liquide à sa surface ; cela ne le rend pas moins intéressant pour les astronomes qui étudient la question de la vie dans l’Univers. Elle est en fait plus facilement observable que les autres planètes tournant autour de Trappiste-1.

Cette étoile a été découverte par le télescope Trappist en 2015. Comme Speculoos-3, Trappist-1 est une naine rouge ultra-froide qui a plusieurs planètes en orbite autour d’elle ; certains sont en zone habitable, mais il est très compliqué de les analyser en raison du manque de lumière dans leur environnement.

>> Lire aussi : Les systèmes planétaires sont classés en quatre catégories différentes

Cible du télescope James Webb

Speculoos-3 b est, par rapport à ce critère, un objet bien plus abordable : « Cette planète est une cible idéale pour le télescope spatial James Webb (JWST) », souligne Emeline Bolmont, professeure adjointe au département d’astronomie de l’Institut. UNIGE, directeur du Centre sur la Vie dans l’Univers (UVC) et co-auteur duétude qui a été publié dans la revue Nature Astronomy.

>> Lire aussi : James Webb mesure la température d’une planète cousine de la Terre

Le télescope James Webb devrait pouvoir déterminer si la planète Speculoos-3 a pu conserver une atmosphère malgré la proximité de son étoile : « Si on en trouve une sur cette planète fortement irradiée, cela laisse bon espérer qu’il y en ait aussi une sur la planète. planètes de la zone habitable de Trappist-1», note Emeline Bolmont.

sjaq et ats

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quels sont les avantages du webmarketing pour votre entreprise ? – .
NEXT La date de sortie du nouvel Assassin’s Creed, dirigé par Ubisoft Québec, maintenant connue