Des chercheurs ont généré une chaleur de plus de 1 000°C grâce à l’énergie solaire

Des chercheurs ont généré une chaleur de plus de 1 000°C grâce à l’énergie solaire
Des chercheurs ont généré une chaleur de plus de 1 000°C grâce à l’énergie solaire

Pour faire fondre de l’acier ou cuire du ciment, il faut de l’énergie. Beaucoup d’énergie. Sous forme de chaleur. Une chaleur qui, jusqu’à présent, reste produite à partir de combustibles fossilesfossiles. Une chaleur qui représente pas moins de 25 % de toute l’énergie consommée aujourd’hui dans le monde. Chaleur connue pour être difficile à décarboner. A tel point qu’elle est citée parmi celles-ci émissionsémissions que nous devrons compenser par des mesures visant à éliminer gaz carboniquegaz carbonique (CO2) de la’atmosphèreatmosphère.

Énergie solaire concentrée optimisée pour produire de la chaleur à haute température

Petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) de 4e la génération pourrait cependant réussir à le produire sans émissions de CO2. Mais ils sont encore en développement. Les chercheurs continuent donc d’explorer d’autres pistes. Comme celui de systèmes solairessystèmes solaires à la concentration. Dans le journal Appareilde la physiciensphysiciens de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH, Suisse) expliquent aujourd’hui comment ils sont parvenus à produire de la chaleur supérieure à 1 000°C à partir de l’énergie solaire.

Atteindre les 1 000°C grâce à l’énergie solaire, c’est le pari fou de cette start-up soutenue par Bill Gates

A la base du système, très classique miroirsmiroirs qui dirigent et concentrent les flux de photonsphotons. Ce type d’installation est déjà connu pour pouvoir fournir une chaleur approchant les 1 000°C. Mais pour le rendre plus efficace, des chercheurs suisses ont imaginé un dispositif de piégeage thermique constitué d’une tige de quartzquartz semi-transparenttransparent attaché à un disque siliciumsilicium opaque. Exposé à un rayonnement concentré équivalent à celui de 136 soleilssoleils – bien moins que ce qu’un système de concentration classique peut atteindre – le disque atteint 1 050°C.

Le concept de production de chaleur solaire a fait ses preuves

Les physiciens de l’ETH explorent déjà la capacité d’autres matériaux semi-transparents à piéger la chaleur de notre Soleil. Parmi les fluides et gazgaz testés, certains ont permis d’atteindre des températures encore plus élevées. « L’énergie solaire est facilement disponible et la technologie existe déjà. Pour véritablement motiver l’adoption par l’industrie, nous devons démontrer la viabilité économique et les avantages de cette technologie à grande échelle.concluent les chercheurs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des chercheurs de l’Université du Québec au Congrès de l’Acfas
NEXT Le moteur de recherche de Google sera alimenté par l’intelligence artificielle