Des scientifiques créent du verre révolutionnaire à base de bambou pour sauver la planète

Des scientifiques créent du verre révolutionnaire à base de bambou pour sauver la planète
Des scientifiques créent du verre révolutionnaire à base de bambou pour sauver la planète

Des efforts pour freiner le changement climatique sont nécessaires dans tous les secteurs. Celui du verre le sait bien. Depuis des décennies, ce matériau est fabriqué à base de silice. En 2020, 130 millions de tonnes de verre de silice ont été produites dans le monde.

Mais en plus d’être dangereux pour la santé – les particules de silice cristalline sont classées cancérigènes – utiliser ce minéral très abondant dans la nature pour fabriquer du verre est très mauvais pour la planète. Pour contrer cela, une équipe de chercheurs a travaillé sur un matériau semblable à du verre, issu du bambou.

« Malgré ses nombreux avantages comme un haut niveau de transparence, la disponibilité de la matière première, le verre de silice traditionnel se heurte encore à plusieurs défis, notamment sa fragilité, sa haute densité et ses émissions de CO2 et de gaz à effet de serre non négligeables lors de sa fabrication »notent les scientifiques chinois à l’origine de l’étude, dans un communiqué.

Le reste sous cette annonce


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !

Les photos les plus spectaculaires de la NASA et de SpaceX

Les fabricants de verre ne pourront plus se contenter du bois

Les producteurs de verre sont bien conscients des problèmes liés à l’utilisation de la silice. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, les matériaux transparents à base de bois ont la cote. Une nouvelle façon de faire qui réduit l’empreinte carbone de la production et crée un verre plus résistant et plus transparent certes, mais qui dépend en grande partie de l’accès à la matière première.

Le reste sous cette annonce


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !

Et la déforestation massive de la planète par d’autres industries a rendu le bois rare. Les spécialistes estiment qu’il y aura une pénurie d’essences de bois à usage industriel en 2050, même avec des plans de reboisement.

Pour anticiper ce manque et améliorer encore les propriétés du verre, des chercheurs du CSUFT, une université chinoise spécialisée dans les domaines forestiers et technologiques, ont imaginé une forme de verre à base de bambou.

Cette plante, « que l’on appelle parfois la « seconde forêt » »notent les scientifiques, pousse et se régénère très rapidement, contrairement aux arbres. « Le bambou arrive à maturité et peut être utilisé comme matière première au bout de 4 à 7 ans. Avec un rendement quatre fois supérieur à celui du bois à l’acre [un demi-hectare, à peu près, ndlr]le bambou est reconnu pour son rendement exceptionnel”souligne le professeur Wan, l’un des auteurs de l’étude.

Le reste sous cette annonce


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !

Un caractère ignifuge important

Le bambou possède toutes les caractéristiques attractives du bois pour en faire un matériau transparent comme le verre, sans ses inconvénients. Car le bois présente un problème majeur : le risque d’incendie. Un risque qui disparaît avec le bambou.

Des chercheurs chinois ont réussi à fabriquer un matériau transparent à partir de la plante. Il fallait encore utiliser du silicate de sodium liquide et l’incorporer dans la structure du bambou.

Trois couches de variations chimiques du silicium peuvent alors être superposées pour agir comme ignifugeants. Un procédé qui pourrait s’avérer très utile pour la fabrication de panneaux solaires par exemple.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sophie Adenot deviendra la deuxième astronaute française à se mettre en orbite en 2026
NEXT TCL lance de nouveaux téléviseurs LED QD-Mini haut de gamme, dotés d’une technologie d’affichage de pointe