Quand la prudence budgétaire s’affiche sur les réseaux sociaux – info-chalon.com

Quand la prudence budgétaire s’affiche sur les réseaux sociaux – info-chalon.com
Descriptive text here

Les tendances vont et viennent à toute vitesse sur les réseaux sociaux ; et toutes les sphères de la vie quotidienne peuvent y être soumises… y compris dans le domaine financier. Et oui, même sur Instagram ou TikTok on peut parler d’argent ! Alors que le phénomène du « luxe tranquille », prônant un luxe non ostentatoire, faisait le buzz en 2023, c’est du « bruyant budgeting », incitant les gens à communiquer sur leurs bonnes résolutions financières, dont tout le monde parle en 2024.

UN CONTEXTE ANXIOGÈNE
Le retour à la période d’avant-crise semble décidément plus qu’incertain. Si l’Insee estimait la poussée de l’inflation à +5,2% en 2022 et +4,9% en 2023, la réalité subie par les consommateurs serait bien pire. Début avril, l’UFC-Que Choisir a publié sa propre rétrospective de l’inflation depuis fin 2021 basée sur la lecture quotidienne des prix réalisée dans 6 500 magasins, sur un panier de 1 181 produits de grandes marques ou de marques de distributeurs représentatifs des achats. dans les supermarchés. Et à l’heure du bilan, l’association est formelle : ce panier a vu son prix augmenter de +21,1% depuis le 1er janvier 2022 ! Pas étonnant donc que le pouvoir d’achat et les difficultés financières soient des sujets de discussion récurrents à table mais aussi en ligne…

ASSUMEZ VOS CHOIX
Le « bruyant budgeting », que l’on peut traduire par « budgétiser à voix haute » ou « gestion bruyante de son budget », incite ainsi à lever le tabou qui entoure habituellement les questions d’argent, à parler sans détour de sa volonté de ne pas dépenser son argent sans discernement. . Vous ne souhaitez pas accompagner vos amis dans un restaurant très chic car vous jugez ces frais hors de propos ? Oubliez les excuses et assumez honnêtement votre position !

Ce mouvement, qui aurait été lancé par l’influenceur anglo-saxon Lukas Battle, invite chacun à afficher ses choix de gestion financière. Il ne s’agit pas de se priver d’un plaisir parce que vous n’en avez pas les moyens, mais d’économiser votre argent pour ce qui vous intéresse vraiment. Plus qu’un simple discours, ce mouvement a inspiré de nombreux comptes qui prodiguent conseils et bons plans en matière de budgétisation sur les réseaux sociaux. L’idée est de fixer des limites et des objectifs et de s’y tenir afin d’adopter une gestion responsable de vos finances.

Refuser la pression sociale et la surconsommation pour suivre vos propres envies ? C’est au moins une tendance que nous serions bien inspirés de suivre !

DANS L’HUMEUR DU TEMPS
Si le « bruyant budgeting » fait fureur sur TikTok, il s’inscrit dans un mouvement général de gestion budgétaire impulsé par les acteurs institutionnels et les start-up surfant sur ce marché. Côté conseils, rappelez-vous que vous pouvez en effet consulter des portails publics officiels comme Mesquestionsdargent.fr, Lafinancepourtous.com, Lesclesdelabanque.com ou encore Abe-infoservice.fr. Mais un certain nombre d’applications proposent également de vous guider, comme Linxo, Bankin’, Budgea, Money Manager Expense & Budget ou Daily Budget Original, parmi une liste qui ne cesse de s’allonger.

Plus originales, des applications de rencontres reprennent également ce thème, à l’instar de Bumble qui a récemment communiqué des idées de premiers rendez-vous originaux et pas chers. Promenade dans un musée national (gratuit pour les moins de 25 ans et tous les premiers dimanches du mois pour tous), aux puces pour les amateurs de brocantes ou ceux qui se sentent concernés par les questions environnementales ou encore une visite pour les enfants. Des bouis- bouis », à chacun sa manière d’allier prudence budgétaire et plaisir !

JP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Avec RED by SFR, bénéficiez jusqu’à 190€ d’avantages possibles sur le nouveau Google Pixel 8a ! – .
NEXT Ce jeu vidéo sorti en 2023 est en train de devenir l’œuvre la mieux notée de 2024, et personne ne l’avait vu venir ! – .