Marquage automatique pour le contenu généré par l’IA

Marquage automatique pour le contenu généré par l’IA
Marquage automatique pour le contenu généré par l’IA

TikTok a annoncé jeudi qu’il commencerait à étiqueter automatiquement le contenu généré par l’IA créé sur d’autres plateformes. C’est la première plateforme de partage de vidéos à franchir une telle démarche.

Un article de Cailey Gleeson pour Forbes US – traduit par Lisa Deleforterie

Points forts

  • TikTok a annoncé dans un communiqué qu’elle serait la première plateforme de partage de vidéos à adopter Content Credentials, une technologie de la Coalition for Content Provenance and Authenticity (C2PA). Cette technologie associe des métadonnées, telles que l’emplacement ou la date de création du contenu, au contenu généré par l’IA, permettant à la plateforme de le reconnaître et de le marquer instantanément.
  • Le communiqué de jeudi précise que cette mesure sera étendue aux contenus créés sur « quelques autres plateformes », sans préciser lesquels.
  • La technologie de marquage sera également appliquée aux vidéos TikTok partagées sur d’autres plateformes, permettant aux utilisateurs de voir « quand, où et comment le contenu a été créé ou modifié », selon le communiqué.
  • De plus, TikTok a déclaré s’être associé à Mediawise pour publier une douzaine de vidéos éducatives sur les médias tout au long de l’année et lancerait une campagne distincte sur l’étiquetage du contenu de l’IA et la lutte contre la désinformation.

Contexte clé

TikTok étiquette déjà le contenu généré par l’IA créé à l’aide de ses propres effets spéciaux, une fonctionnalité annoncée en septembre dernier qui faisait allusion à la possibilité d’un étiquetage automatique à l’avenir. La plate-forme de partage de vidéos courtes a également lancé le premier outil du genre qui permet aux utilisateurs de marquer leur propre contenu généré par l’IA. L’annonce de jeudi fait suite à une mise à jour similaire de Meta en février, qui a déclaré qu’il commencerait à marquer les images générées par l’IA sur Facebook et Instagram « dans les mois à venir », un jour après que son conseil de surveillance a exhorté le géant à retravailler son approche actuelle de ce type de contenu. En novembre, Youtube a également mis en œuvre des directives permettant aux maisons de disques de demander que les vidéos contenant des voix d’artistes générées par l’IA soient supprimées, selon Le gardien. TikTok, Meta et YouTube font partie des principales entreprises technologiques qui ont présenté des plans pour modérer le contenu généré par l’IA tout au long de 2024.

Grand nombre

Plus de 37 millions. C’est le nombre de créateurs de contenu TikTok qui ont utilisé l’outil de marquage d’effets spéciaux depuis septembre, a annoncé jeudi TikTok.

Tangente

Mardi, le géant des médias sociaux a intenté une action en justice contre un nouveau projet de loi obligeant ByteDance, son propriétaire basé en Chine, à vendre l’application sous peine d’interdiction aux États-Unis. La poursuite allègue que le projet de loi, signé par le président américain Joe Biden fin avril, viole le premier amendement.


A lire aussi : Dans l’industrie, une IA utile contre la pénibilité

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ses secrets techniques qu’Asus ne peut plus garder
NEXT Bon plan – Le téléviseur LG 55G3 « 5 étoiles » à 1 504,50 € (-12%)