La glaciologue Heïdi Sevestre en conférence au lycée Saint-Louis de Lorient, ce mardi

La glaciologue Heïdi Sevestre en conférence au lycée Saint-Louis de Lorient, ce mardi
La glaciologue Heïdi Sevestre en conférence au lycée Saint-Louis de Lorient, ce mardi

Ce mardi 14 mai, à 20 heures, Heïdi Sevestre animera une conférence au lycée Saint-Louis de Lorient. « Cette invitation est une opportunité », déclare la médecin qui consacre sa vie à la préservation de la planète bleue. Glaciologue, vulgarisateur, écrivain, aventurier, les adjectifs sont nombreux pour décrire Heïdi Sevestre. « Si la communication n’est que la pointe de l’iceberg, je suis avant tout une glaciologue », affirme-t-elle. Son rôle est de produire des connaissances sur le changement climatique, la santé et les polluants dans l’Arctique, puis de les communiquer aux décideurs politiques. Mais Heïdi Sevestre estime essentiel de rendre ces connaissances accessibles également à un public plus large.

type="image/jpeg">>
Heïdi Sevestre prend des mesures devant Tunabreen, un ruisseau glaciaire du Spitzberg, Svalbard. (Crédit photo Nina Adjanin)

En quoi est-il parfois difficile de communiquer sur vos recherches et le changement climatique ?

Même s’il existe un nombre sans précédent de moyens de communication, paradoxalement, l’afflux de fausses informations et certaines volontés politiques rendent difficile la communication sur la science. Parfois, la réalité du changement climatique ne signifie rien, est paralysante, angoissante ou perçue comme agressive. Nous, chercheurs, sommes là pour accompagner le public vers la connaissance scientifique. J’aime dire que nous fournissons un kit de développement d’action.

D’où vient cet optimisme face à ces questions complexes du réchauffement climatique ?

Il y a des hauts et des bas. Mais globalement, je crois à la lutte contre le réchauffement climatique. Je suis réaliste car je vois des changements sur le terrain en tant que glaciologue. Mais je reste optimiste car je vois ceux qui apportent le changement, se lever et agir.

Voir les parents se lancer est le meilleur espoir à donner à nos enfants

Quel sens intervenir à l’échelle locale face à ces enjeux globaux ?

Le combat écologique sera local ou il ne le sera pas ! Chaque territoire a ses atouts, ses vulnérabilités et tente de se rendre résilient face au changement climatique. Je viens ici, à Lorient, pour la première fois. J’arrive avec l’envie de transmettre autant qu’apprendre. Avant la conférence, il y aura une journée d’ateliers avec des élèves du lycée Saint-Louis. D’ailleurs, ce que fait le lycée Saint-Louis en intégrant les notions de vie et de climat dans chaque cours est fantastique. C’est un programme citoyen pour former les adultes de demain. Ces dimensions de l’apprentissage jouent un rôle important à l’échelle locale.

Face au changement climatique : comment redonner espoir aux enfants ?

Cette formidable question est le problème de ma conférence. Lors de mes conférences, j’essaie d’emmener les spectateurs avec moi, sur le terrain. Je vois alors dans leurs yeux une prise de conscience, une surprise face à l’évolution du climat et un émerveillement. Je montre la beauté de cette planète et l’importance de travailler avec elle. Cela donne beaucoup d’espoir. Mais plus encore, nous devons prendre nos responsabilités d’adulte et agir. Voir les parents se lancer est le meilleur espoir que nous puissions donner à nos enfants.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Utiliser votre smartphone au lit avant de dormir nuit gravement à votre sommeil selon les experts
NEXT Relooking pour Envers Glas, le pot en verre airless emblématique de Lumson