A Chartres-de-Bretagne, des collégiens testent une future application

A Chartres-de-Bretagne, des collégiens testent une future application
A Chartres-de-Bretagne, des collégiens testent une future application

Ce projet pédagogique, développé par Istoar, structure coopérative professionnelle, en partenariat avec la mairie d’Arzano (Finistère), et financé par la région Bretagne après un appel à projets, vise à sensibiliser les jeunes à la biodiversité et à la préservation. de l’environnement.

C’est particulièrement intéressant et constructif car il mélange technologie et éducation à l’environnement. C’est une belle opportunité de travailler sur la biodiversité et le développement durable, en les impliquant en tant qu’acteurs, témoigne Virginie Crocq, professeur de physique-chimie et directrice de classe. Depuis le début de l’année, nous avons consacré des heures de vie de classe à ce projet. »

Découvrez le lieu de manière ludique

Les collégiens ont visité le site du Moulin du Roc’h en novembre et ont participé aux phases de développement de la plateforme virtuelle immersive, une application pour découvrir les lieux de manière ludique, développée pour les jeunes de 8 à 15 ans précise Erwan Mahé d’Istoar.

Lire aussi : « TikTok Lite » : pourquoi cette nouvelle application est dans le viseur de la France et de l’UE

Le Cœur du Scorff propose une exploration détaillée de la rivière et de ses environs, enrichie de narrations captivantes et d’interactions pédagogiques. La visite virtuelle emmène les utilisateurs à travers différents sites du patrimoine naturel d’Arzano, tout en proposant des quiz et des activités interactives conçues pour approfondir la compréhension de la biodiversité locale, des lichens rares et des enjeux écologiques.

« De précieux retours sur l’expérience utilisateur »

Mardi 7 mai 2024, en fin de journée, élèves de 4ee A a eu l’occasion de prévisualiser la plateforme. Ce rôle de bêta-testeur leur offre une opportunité unique de contribuer activement au perfectionnement de l’application, en fournissant de précieux commentaires sur l’expérience utilisateur et l’efficacité des modules pédagogiques », poursuit Erwan Mahé.

Pour Babacar, le site est sympa. J’aime les avatars, ils sont plutôt cool. Je n’ai détecté aucune erreur . Louane est également satisfaite : « C’est très détaillé et pas compliqué à comprendre. Visuellement, on retrouve le site que nous avons visité. »

Ils sont très attentifs aux détails

Erwan Mahé, récupère les quelques bugs constatés par les étudiants. Ils sont très attentifs aux détails. La séance se termine par une enquête pour savoir qui utiliserait ou non une telle application et pourquoi. Un dialogue s’engage avec les élèves pour faire le point et répondre aux questions.

Non seulement ils naviguent sur la plateforme, mais ils sont également chargés de présenter le projet à une classe de deuxième classe de quatrième du collège, le 23 mai, lors d’une visite du site réel, à Arzano. Il restera quelques séances pour finaliser le projet avant la réunion Le Scorff en fête en juin, puis l’inauguration officielle lors des Journées du Patrimoine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ce n’est pas un rêve, la montre connectée Garmin Fenix ​​​​7X Solar est en vente au prix le plus bas sur Amazon
NEXT des aurores boréales pourraient être visibles en Belgique