L’Indépendant a testé pour vous… EVA, la première arène eSport des Pyrénées-Orientales

L’Indépendant a testé pour vous… EVA, la première arène eSport des Pyrénées-Orientales
L’Indépendant a testé pour vous… EVA, la première arène eSport des Pyrénées-Orientales

Il y a un peu moins de deux mois, la première arène eSport du département ouvrait ses portes sur le territoire du Polygone Nord à Perpignan. EVA, pour arènes virtuelles eSport, offre la possibilité de jouer à des jeux vidéo de manière totalement immersive. L’Indépendant l’a testé. Explications.

Ce mercredi 8 mai 2024, L’Indépendant a testé une séance dans l’une des arènes EVA de Perpignan. Étant deux journalistes, nous sommes greffés dans un groupe de cinq personnes. Tout d’abord, un petit passage par les vestiaires, pour y déposer sac, manteau et téléphones portables, qui ne doivent pas entrer dans l’arène. Puis, une vidéo est diffusée, expliquant les consignes de sécurité à suivre, ne pas courir, ne pas s’allonger au sol, et ne pas se retourner trop brusquement pour éviter de heurter un autre joueur.

L’Indépendant a testé EVA, la première arène d’e-sport des Pyrénées-Orientales.
Nicolas Parent – ​​L’Indépendant

Après la diffusion du règlement, direction l’arène où un game master, maître du jeu en français, équipe tous les joueurs, d’un casque de réalité virtuelle bien sûr, et d’un fusil. Ensuite, chacun se rend à son poste, et le jeu commence : on atterrit sur Polaris, une planète glacée. Dans ce mode de jeu (lire par ailleurs), en deux équipes, l’objectif est d’éliminer un maximum d’adversaires pour remporter la partie. La mort n’est pas permanente, et il est possible de revenir au jeu autant de fois que nécessaire tout au long de la session. Nous ne dirons pas combien de fois nous avons dû revenir au point d’apparition…

L’immersion est totale : le jeu suit chacun de nos mouvements, un pas dans la réalité équivaut à un pas dans le jeu, si on s’abaisse dans le réel, on s’abaisse dans le jeu, et les ombres sont respectées, donnant ainsi des informations sur la position des autres participants. Il n’est pas non plus possible de les frapper par accident dans la vraie vie, puisqu’ils sont toujours visibles dans le jeu, voire éliminés en apparaissant sous forme de fantômes. Pas de risque non plus de heurter les murs ou les portes, un message s’affiche dans le jeu vous demandant de ne plus avancer.

Lire aussi :
Perpignan : jeux vidéo et activité physique, EVA ouvre la première salle d’eSports des Pyrénées-Orientales

Au total, les joueurs participent à trois sessions de 10 minutes, dans différentes cartes adaptées au mode de jeu choisi. Et c’est vraiment du sport : malgré l’interdiction de courir, à la fin de leurs 30 minutes de jeu, nos coéquipiers du début de match se sont essuyés le front en fin de séance.

Pour réserver un créneau de 40 minutes, briefing inclus, vous devez vous rendre sur le site eva.gg, choisir votre arène, la date et l’heure. 10 mondes différents sont proposés, selon le mode de jeu sélectionné, quatre au total. Les prix varient de 19 € à 23 € selon la durée choisie.

Le reportage complet est à retrouver dans l’espace abonnés de lindependant.fr et dans le journal papier du 10 mai 2024.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le scooter électrique premium de Ninebot devient plus recommandable avec 400 € de réduction
NEXT la fille de Camille Santoro (Familles nombreuses) exprime son inquiétude quant à son retour au collège