un bond en avant vers l’Oled et la puce M4 ultra puissante

L’iPad Pro 2024 est enfin là, avec son écran Oled et sa puce Apple M4. Apple continue de rapprocher l’iPad et le Mac, mais ces nouvelles fonctionnalités justifient-elles la hausse des prix ?

Apple a officiellement présenté son nouvel iPad Pro, et les changements sont considérables pour un iPad. L’un des principaux est le passage du LCD LED (pour l’iPad 11 pouces) et du mini LED (pour l’iPad 12,9 pouces) à l’OLED pour les deux tailles d’écran. Nom de la technologie : Tandem OLED, grâce à la présence de deux panneaux OLED, afin d’augmenter la quantité de lumière.

Même si Apple vante les mérites de l’Oled, reste à savoir si cette technologie offrira réellement une amélioration significative par rapport à la mini LED de l’iPad Pro M2 12,3 pouces, du moins pour le commun des mortels.

L’Oled est désormais présent partout, et les concurrents n’ont pas attendu pour basculer sur cette technologie. Samsung, Huawei, Lenovo… comme souvent, Apple adopte la technologie avec son propre calendrier. Apple vante un « contraste plus élevé » et des « couleurs plus intenses », un peu comme mon shampoing

Pour rappel, l’OLED (Organic Light Emitting Diode) est une technologie d’affichage qui présente de nombreux avantages par rapport aux écrans LCD traditionnels. Contrairement aux écrans LCD, qui nécessitent un rétroéclairage pour fonctionner, chaque pixel d’un écran OLED produit sa propre lumière. Cela se traduit par des noirs plus profonds, des contrastes plus élevés et des couleurs plus vives et éclatantes. De plus, les écrans OLED sont généralement plus fins et plus légers que les écrans LCD, ce qui les rend particulièrement adaptés aux tablettes.

Cependant, la technologie OLED présente également certains inconvénients. L’un des principaux inconvénients est son coût de production plus élevé par rapport aux écrans LCD, qui se reflète dans le prix des appareils équipés de cette technologie.

De plus, les écrans OLED sont sujets à un phénomène appelé « rémanence d’écran » ou « rémanence d’image ». Ce problème se produit lorsqu’une image statique est affichée à l’écran pendant une longue période, ce qui peut entraîner une dégradation permanente des pixels affectés et laisser une empreinte fantôme de l’image sur l’écran. Heureusement, c’est un problème de moins en moins présent grâce à l’évolution de cette technologie, mais aussi à différentes techniques (réduction automatique de la luminosité, mouvement périodique des éléments d’interface, etc.).

L’intelligence artificielle et l’ère post-PC

On aurait pu s’attendre à ce que le nouvel iPad Pro soit équipé de la puce Apple M3, sortie en octobre 2023, mais Apple a décidé de passer directement à la puce M4. Une toute nouvelle puce qui vient d’être dévoilée pour l’occasion.

Bien qu’Apple promette de meilleures performances, il convient de rappeler que les puces M2 et même M1 restent d’excellentes options pour les iPad. Même sur un iPad vieux de plusieurs années, on dispose toujours d’une tablette rapide et réactive. Cette mise à jour de la puce M4 semble donc être davantage une question de surenchère technologique que de réels besoins des utilisateurs.

Cependant, la puce M4 apportera quelque chose de nouveau à l’iPad Pro : l’intelligence artificielle. En effet, l’iPad Pro sera l’un des réceptacles d’Apple pour s’adapter aux avancées de l’IA, qui seront probablement annoncées à la WWDC en juin. Reste à savoir si cette intégration de l’intelligence artificielle justifiera le passage à la puce M4 et apportera une réelle valeur ajoutée aux utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, l’iPad Pro doté d’une puce Apple M4 est quatre fois plus rapide que l’ancien iPad Pro doté d’une puce M2. Les jeux fonctionneront sans aucun problème. On note également l’arrivée de la 5G.

Prix ​​et disponibilité des nouveaux iPad Pro

Avec l’introduction de l’écran OLED et de la puce M4, Apple a saisi l’opportunité d’augmenter les prix de ses iPad Pro. Il coûte à partir de 1 219 euros pour la version 11 pouces contre 1 569 euros pour la version 13 pouces.

Pour rappel, l’iPad Pro 11 pouces était proposé à partir de 1069 euros avec seulement 128 Go de stockage, tandis que la version 12,3 pouces démarrait à 1469 euros pour la version 128 Go, et pouvait atteindre jusqu’à 2849 euros pour la version 2 To. .


 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette gomme magique efface automatiquement les éléments indésirables d’une photo
NEXT Le Samsung Galaxy Z Flip6 devrait être lancé exclusivement avec Snapdragon 8 Gen 3